Incomprise

guegueette

Dans l'ancien temps, nous faisions au mieux, dans les temps modernes nous sommes accusés d'avoir des problèmes psychiatriques. 
La psychiatrie est un vaste sujet, qui ne se résoud pas à coup de cachets et qui a fait des progrès grâce aux humains. 

Je dis qu'il y a un mais. Pensons nous aux êtres que l'on qualifie de surnaturels? Parfois eux aussi ce retournent contre les humains. Parfois ils essaient de nous comprendre. 

Les hommes et les êtres fusionnent parfois, ne répondant pas aux mêmes logiques. La logique humaine semble très complexe, mais elle ne répond à la base qu'à un besoin de conservation.

L'on nous vend la mort, a tout va et dans tout. Parfois par des moyens qui dépassent l'entendement du plus grand nombre. 

Moi, je dédale un peu où le vent me porte et j'explore. Et le corps psychiatrique ne s'intéresse pas assez aux causes surnaturelles, disons. 

Je ne suis pas folle, je parle parfois à des Saints, oui je l'avoue. Mais qui sont ils vraiment? 

Peu importe, dans la société c'est ce que l'on fait qui compte, alors que nous ne savons jamais vraiment qui nous sommes. 

Je ne retournerai pas dans les hôpitaux psychiatriques. 

Quand ce que l'on appelle de la sorcellerie opère, il est bien difficile de s'en sortir.  Car oui, Messieurs, Dames, ces questions là ne sont plus à prouver. 

Ce doit-on d'être la main de Dieu, quand le Monde a oublié? 

Je ne suis pas une folle, mais tout ceci m'intéresse. 
Non je n'ai pas besoin de cachets, de médicaments pour ma pathologie, car j'en ai marre d'être qualifiée. 

Ce que l'on voit n'est pas forcément ce que l'on croit. De toute façon la Justice et la Justice divine ne sont pas raccordés, et parfois, ça serait plus utiles. 

La psychiatrie ne croit pas aux remèdes naturels. La justice ne croit pas au surnaturel. Et pourtant, je pense qu'il faudrait. 

Je suis bien là dans le monde réel, et pourtant j'ai bien du mal a m'y adapter. J'ai mes petites phases que l'on qualifie de bizarroïdes, j'observe juste le monde et ces âmes noires qui se déplacent un peu partout. 


Il y a parfois des lumières aussi, et des grands êtres dont le « plumage » est noir brillant. Du moins, je n'en ai vu qu'un de mes propres yeux. Qui est-il? Que fait-il? Pourquoi moi? Effrayant quand on le voit, tant on a pas l'habitude. 

Le monde cherche et cherche encore des solutions pour tout. Mais je m'intéresse à Lui. 

Peut être est-ce un être auquel personne ne s'intéresse. 

Je dois rester en vie. Lui je pense ne peut pas mourir. Il a de grandes dents, et je m'intéresse à ce qui est antique. 

Le quantique, aussi.

Tout plein de choses que je n'arrive pas a expliquer à l'oral, car chacun a sa façon de parler. Cela fait de nombreuses différences qui peuvent impliquer de nombreuses incompréhensions. 

Le monde évolue il dans le bons sens, lorsque l'on voit tout ce qui se passe?

Et ce fameux Covid, qui est autre que ce que l'on pense, ne sont que les symptômes d'un mal bien plus grand que ce que l'on nome de Virus. 

Les ténèbres se sont ouverts sur le monde, dirons nous. Mais ceci n'est pas nouveau. 

Et les ténèbres d'ailleurs, sont ils synonymes de ténèbres? 

Nous sommes toujours en questionnement, tentant d'échapper aux pire. Et parfois les prières n'y font rien. La foi nous protège, toutefois, d'un mal moderne grandissants. 

Le monde évolue, cherche à résoudre des maladies, physique, mais le psychologique et partout. 

L'on s'en sert dans un peu tout, plus rien n'y échappe. Mais moi je crois ce que je voit. Et comment faire quand ce que l'on voit n'est pas ce que l'on voit vraiment? 

Dans cette époque, je me sens dépassée. Je ne suis pas surhumaine, j'essaie de survire. 

Tout ce que l'on mange, en grande partie du moins, est bourré de choses qui nous tuent. Des milliards d'être vivants dans la même situation, ou tout le monde en a marre. 

Nous faisons trembler les cieux, dans l'espoir que tout s'arrange. 

Heureux ce qui ne se rendent compte de rien. Ne pas voir nous préserve, mais ne change rien. 

Le serpent se mord la queue, comme il se dit. 
Pourquoi n'y a t il pas de serpents dans les hôpitaux? 

J'ai souvent l'impression qu'un serpent me soigne. 

Je rêve d'une pierre de basalte, ou je m'allonge, et tout va mieux. Je vois parfois l'intérieur d'une tombe, toute en basalte. 

Chacun s'évade, comme il peut, les corps n'arrivent plus à faire leur travail tant il est difficile d'en prendre soin, la santé est censée n'avoir pas de prix, nos petits anges et petits diables, comme l'on dit, se disputent un peu nos corps. 

Certains humains on les yeux tout noirs, d'autres ont un voiles blanc devant les yeux, et je ne mérite pas la psychiatrie pour avoir la vision de voir ce genre de choses. 

Nous méritons mieux que ça. 

Le monde est punitif, nous cherchons un remède à la vie éternelle. Elle existe pour certaines âmes. 

Parfois certaines viennent en nous. 
C'est souvent difficile, de comprendre un peu tout. 

Tant de personnes ont péries, pour diverses raisons. Et tant de personnes jouent avec cela pour diverses raisons. 

Les humains s'entretuent, pour de nombreuses raisons, et les êtres surnaturels regardent le monde d'un certain œil. 

Je repense à ce cheval, passé dans la nuit, que j'ai vu. 

J'ai beaucoup de curiosité face à tout cela. La curiosité est soit disant un vilain défaut, je m'intéresse chaque jour à diverses choses. 

Mais la société active, et le corps que j'occupe, me limitent. Parfois l'on oublie, parfois les choses reviennent, tout est toujours un éternel commencement est un renouveau. 

Mon corps est faible, peut être mon esprit aussi, mais une chose est sûre, je suis loin d'être folle. 

Ne dit-on pas heureux les esprits fêlés car ils laissent passer là lumière? 

Mais tout ceci, n'intéresse pas grand monde autour de moi. Peut importe, vous savez. 



Report this text