Instant glacial

Jean Baptiste

17h00. Nom de Dieu ! Il bondit de sa chaise, jeta la télécommande et jaillit hors de sa chambre. Comment avait-il pu oublier ? Il glissa sur le parquet, se rattrapa de justesse et dévala les escaliers. Des gouttes de sueurs perlaient à son front, mélange d’effort et de peur. Il s’élança dans la rue. Au loin, un bruit de moteur qui démarre. Nom de Dieu ! Il accéléra comme jamais.

A bout de souffle, il arriva enfin au camion : « M’sieur ! M’sieur ! Deux boules choco s’vous plaît ! » « Juste à temps mon garçon, j’allais partir. Voilà ta glace ! »

Report this text