Je flip *** ( c'est comme on veut )

phileus

Carnet de route. Lundi 11 février 2018. Halte de 16.36

_____

Je flippe, mais ça va mieux ...

_______

   Merci mon ami, merci pour le  p les deux p ou les cinquante ... c'est bon d'avoir un bon réseau, malgré quelque nobody qui parfois le parasite, mais on ne fait que ça à longueur de journées croiser des bons et des méchants, des qu'on peut voir d'autres qu'on ne peut pas voir, faut apprendre à composer et moi qui philosophe comme la poule qui fait loseuf, mais là je suis comme un gland sur mon nuage, ne sachant quelle décision prendre, retourner sur cette planète ou attendre que là-haut l'on m'inscrive à un prochain ordre du jour de leur assemblée délibérante quant à mon sort, et je ne suis pas certain que l'on m'ait placé sur le bon nuage, je crains de passer à travers...

  Être dans les nuages passe encore mais les traverser, je regrette d'avoir décliné mon affectation dans les troupes aéroportées ...

   Mais là je soliloque comme cette chèvre philosophique que dénonçait Sollers en la personne de Maurice Blanchot, tournant et broutant autour de son piquet tout le jour.

  Deux choses encore de Sollers, je ne recommanderai pas ses " Lettres à Dominique Rolin " ennuyeuses ... Il y a mieux, Mitterrand à Anne ou, et Camus à Maria Casarès, mais il a des trouvailles d'écrivain .

  " Cette nuit j'ai rêvé encore de toi, il est certaines minutes où la seule image de ta nudité, me sont physiquement une épreuve. "

( Ah que j'aimerais encore rêv ... etc ... )

  Enfin ; " Donc tout le monde m'aime ? Ah c'est alors que je vais dire comme Jouhandeau - Génial Jouhandeau ! génial ! ( ndlr )- " Un bol de fiel, par pitié ! "

                                                            ***


Signaler ce texte