Je vois... La Nuit.

Aurore Dupin

Parce que l'air nocturne peut offrir des surprises.

Je vois les griffes de la nuit se refermer sur le pays.

Je vois les ténèbres envelopper la lumière.

Je vois la noirceur recouvrir la douceur.

Je vois la nuit prendre le contrôle sur la vie.

Je vois le jour disparaître par petits bouts.

Je vois la joie s'endormir vers là-bas.

Je vois l'imagination succéder à la vision.

Je vois les lampadaires refléter l'imaginaire.

Je vois les ombres s'emparer des malheurs.

Je vois l'obscurité s'allier à la tranquillité.


     Peu à peu, le jour disparaît, éteignant cette lumière qui a éclairé mes cœurs. Ceux-ci se calment, s'apaisent, et partent faire de beaux rêves. Les étincelles de feu illuminent le sol ébène, laissant dans l'ombre les malheurs et les péchés. Le mauvais est emporté par la nuit qui le soumet, tel un maître autoritaire, aux besognes les plus dures. Le bon jaillit quelque peu, agitant gentiment les songes des personnes aux envies les moins sombres. Peu à peu, la lune prend la place du soleil et éclaire comme elle le peut le petit peuple dans sa léthargie.

     Cette nuit, les rares étoiles dans le ciel danseront au rythme des cigales nocturnes, des clapotis de l'eau, et des cœurs endormis.

Report this text