Je voudrais écrire

David Ralin

Je voudrais écrire,

Sans larmes ni drames

Ne garder que ton sourire,

Chérissant les temps solennels

Qui préservent ces aquarelles

D'un laquelle en elle.

D'un long oubli qui sommeille

Comme le temps figeant

Insidieusement les étincelles,

Qui rougissent de plaisir,

En secondes qui s'égrainent instantanément

Des heures d'une jouée ensommeille.

A ravir pour me punir

D'un champ miné

Qui ne cesse de s'épuiser.

A ressasser

Avant que le charme ne s'efface

Quelques lambeaux tenaces

Que les ombres gâchent

Me voilent la face.

D'un espoir,

Esseulé sur mon radeau

Pour ne vivre que le plus beau

De longues trainées d'un rafiot

Qui prend l'eau.

Report this text