Journal aléatoire d'un alcoolique en sevrage

lafaille

Jour n°35

Les souris dansent et pourtant le chat est là. Feignant ce minou. J'vous jure, il laisse passer les rongeurs, au mieux joue avec, et me laisse en proie à un délirium tremens au-delà de tout ce que j'ai pu vivre. J'ai l'impression d'avoir pris du LSD, hier, je n'ai rien fait, je n'ai pas pu. Dès que je me muais, je voyais des étincelles d'étoiles danser dans l'appartement. J'ai touché le réel, et il s'est enfui. Oui mes loulous, on va dehors, il est temps, je suis une mauvaise mère. Oui je sais je suis un homme, mais ils me considèrent comme leur mère. Que voulez-vous sans le vouloir, je suis à la mode, je suis transgenre à mes heures perdues. Viens Fout-Le-Camp, viens Reviens, ils font les fous ces deux-là, sont-ils heureux de me voir ? Putain quand même depuis le temps Fout-Le-Camp, t'aurais pu apprendre à ouvrir les portes. Combien faudra-t-il de temps pour que l'espèce canine se libère des chaînes humaines ? Apparemment, ce n'est pas demain la veille. Cette nuit, les petites souris de laboratoire ont mangé mes cheveux. Aujourd'hui je suis chauve, pelade du sentiment, aigreur du cœur mal guéri. Je n'ai pas croisé SANDRINE, à part dans mes rêves. C'est déjà ça. Elle chantait SANDRINE, elle était Dj, et me faisait des signes de la main. J'étais ivre, je hochais la tête tel un animal apaisé, et sans désir. Où les rêves nous mènent-ils ? Le grand génie a les pleins pouvoirs en ce moment, qu'il aille au diable. Pourquoi Descartes nous a mis ça dans la caboche, il n'avait pas autre chose à faire René, il aurait dû rester en Hollande continuer à fumer de la marijuana, et si seulement… Mais il a préféré faire le malin, et voilà que notre civilisation semble s'effondrer. C'est une bonne chose. Pourvu que les chiens puissent prendre les rênes du pouvoir, on aura de la pâtée à bouffer. L'humanité n'avait qu'à bien se tenir. Bien fait. Et ben c'est les véganes qui vont être heureuses !

Allez, je vois bien que vous n'en pouvez plus, et faut aller chercher les croquettes pour mimine, arrêtez de tout lui voler, bande de morfales. Bientôt, vous allez finir par me bouffer. C'est l'amour, vous ne pouvez pas comprendre.

Report this text