La Citadelle des Ombres

Dominique Capo

Seconde partie :

J'ai décidé de faire une pause sur la route de l'Est. Au loin, je discerne un instant les Monts du Levant, et, au-delà, je ressens la puissance et la majesté de la Citadelle des Ombres. Mais, avant de continuer mon chemin dans leur direction, j'ai décidé d'utiliser les quelques heures qu'il me reste avant la tombée du jour, à tenter de décrypter les écrits hiéroglyphiques de la mystérieuse Pierre Levée que j'ai devant moi. Et bien qu'une multitude de moisissures multicolores les recouvrent en grande partie, je devine, plus que je ne lis, ce qu'elles évoquent.

Aux abords des textes, apparaissent également de nombreux symboles Esotériques, ainsi qu'un Pentacle aux cotés éclatés. Il semble d'ailleurs me souvenir que j'ai aperçu plusieurs d'entre eux dans des ouvrages que j'ai étudié jadis ; alors que les bâtiments de la Grande Bibliothèque de la Cité de Cristal s'élevaient encore dans la partie la plus ancienne de l'immense édifice qui la composait. D'après ce que je crois me rappeler, ces symboles sont souvent associés à des sortilèges issus de la Magie de la Terre. Il faut dire que l'Archimage Elfwindhel m'en a instruit de ses rudiments à l'époque où j'étais encore un novice.

Lorsque j'y pense, une image d'Elfwindhel me revient en particulier : A ce moment-là, celui-ci était mon Mentor. Sa puissance et ses Connaissances de l'Art étaient connues de tous. Et j'ai été surpris lorsque, peu après mon arrivée au sein de l'Ecole rattachée à la Grande Bibliothèque, il a décidé de me prendre sous sa protection. Il est vrai que mes aptitudes à exercer l'Art étaient manifestes ; je possédais une dextérité qui me permettait de manipuler extrêmement aisément les composants Magiques nécessaires à la composition de tel ou tel enchantement. Ma mémoire était déjà phénoménale, et j'apprenais plus vite que la plupart de mes camarades les nombreuses formules – complexes à retenir pour la grande majorité d'entre elles – utiles dans la manifestation de ces incantations. Je fixais aisément les différentes consonances verbales ou écrites indispensables à leur réussite. Et cela m'avais très vite amené d'innombrables inimitiés parmi mes collègues. D'autant que, également, physiquement, j'étais assez différent de la plupart des jeunes de mon âge. Déjà, j'étais quelqu'un de très solitaire. Mais, mes singularités physiques, autant que mentales, étonnaient ou effrayaient, voire, terrorisaient, beaucoup de personnes que je côtoyais.

Seul Elfwindhel n'a pas été choqué, ni par mon apparence, ni par mon intellect. Mes yeux perçants, dont la rumeur disait qu'ils étaient capable de sonder l'âme de n'importe qui, de la mettre a nu, ne l'alarmaient pas. Il considérait au contraire ceux-ci comme un avantage. C'est, entre autre, pour ces raisons – sans compter toutes les autres que je n'évoquerai pas ici – qu'il a pris sur lui de m'enseigner bien plus qu'a mes confrères. Une fois les cours officiels terminés, il m'emmenait dans son cabinet de travail. Il m'instruisait des multiples voies que pouvaient emprunter notre Science. Je consultais des dizaines d'ouvrages que je n'aurais pas pu examiner avant des années d'études, en suivant un parcours officiel et un enseignement traditionnel. Et c'est durant ces heures d'apprentissage supplémentaires que j'acquis des Savoirs dont je n'aurais jamais soupçonné l'existence autrement.

De fait, c'est lors de la lecture de l'un des manuscrits dont Elfwindhel m'avait donné pour charge de recopier quelques passages, que j'ai aperçu ce Pentagramme qui m'intrigue tant. Je me demande si ce tracé ancré au cœur de la Pierre Levée ne représente pas une protection Magique à l'encontre d'un certain type de Créature Surnaturelle. Mais, de quelle sorte, je ne saurai le dire. Tout ce que je peux déclarer, c'est qu'un Etre qui n'est pas issu de notre Monde est emprisonné à l'intérieur de ce Mégalithe. Je vais donc essayer de comprendre ce que ces textes hiéroglyphiques signifient jusqu'à la tombée de la nuit, afin de déterminer le lien entre eux et ces Symboles hermétiques…


Mon examen des écritures hiéroglyphiques apparaissant sur la Pierre Levée devant laquelle je me trouve se poursuit. Je lève malgré tout un instant les yeux au-delà. Ceux-ci parcourent la plaine s'étendant bien plus loin que l'horizon, puis à l'Est jusqu'au pied des Monts du Levant ; ma prochaine étape. C'est ensuite que j'entamerai leur ascension afin d'atteindre ma destination finale qu'est la Citadelle des Ombres. Puis, mon regard se plonge à nouveau en direction des traces énigmatiques de ce Mégalithe qui m'intriguent tant.

Je laisse de côté les pentagrammes de mise en garde que j'ai observé tout à l'heure. Je me pencherai de nouveau sur eux un peu plus tard. Pour le moment, ce sont ces idéogrammes qui m'intéressent. A première vue, ils paraissent très anciens ; ils ont été écrits, il y a, au moins, plusieurs centaines d'années. A cette époque, si je me souviens bien de ce que j'ai lu, les Territoires extérieurs faisaient partie de l'Ancien Empire. C'était avant la Chute des Géants, la libération des Races Humaines de leur esclavage, et l'apparition des Ages Obscurs ; nous les vivons toujours, d'ailleurs. J'ai l'impression que ces hiéroglyphes évoquent les batailles qui ont opposés les Géants sur cette plaine, aux Dragons, à l'issue de leur Age d'Or. Ils doivent certainement rendre gloire à la mémoire de ceux qui se sont battus et qui sont morts ici. Pour ceux qui ont étudié les ouvrages de la Grande Bibliothèque qui font référence à cette période, ils savent de quelle manière l'Ancien Empire s'est effondré, et quels déchirements s'en sont suivis. Nous vivons d'ailleurs encore les Ages Sombres qu'a entraînés la fin de cette Ere. En tout cas, ces textes saluent ceux qui sont tombé non loin d'ici, et soulignent le pacte qui a été conclu à l'issue de ces batailles fratricides, obligeant les Dragons à se retirer dans leurs antres, au plus profond des Montagnes du Levant. Ils expriment aussi brièvement de quelle manière les nations d'aujourd'hui ont été bâti sur les décombres de l'Ancien Empire, et pourquoi Querylöth et Quadrygöl se déchirent encore à l'heure actuelle. Il faudra que je revienne plus longuement sur tout cela.


Je m'interroge maintenant sur le lien entre ces pentagrammes apparaissant au sommet de la Pierre Levée, et les écritures hiéroglyphiques inscrites à sa base. Je me demande quelle sorte de Créature Magique a bien pu être emprisonnée à l'intérieur de ce Mégalithe. Je m'interroge sur ce qui la rattache au récit accompagnant les pentagrammes y faisant référence. Peut-être est t'elle enchaînée aux souvenirs de ces événements dramatiques qui ont entrainé la Chute de l'Ancien Empire ? Peut-être doit t'elle protéger le site sur lequel se sont déroulés ces combats meurtriers de toute intrusion, et anéantir ceux qui oseraient profaner la mémoire de ces Héros d'un autre Age ?

Car, d'après ce que j'en ai appris dans les ouvrages de la Grande Bibliothèque, l'Ancien Empire était en plein déclin depuis déjà longtemps. Des luttes fratricides opposaient de nombreux clans au sein de la Noblesse Impériale. Plusieurs partis se déchiraient afin de déterminer qui allait succéder au jeune Empereur Mÿthrain. Et la Cité d'Ham, gouvernée par le Géant Ydraïl, était le point de faire sécession avec le reste de l'Empire. Les Races Humaines éparpillées un peu partout sur le Continent profitaient de la situation pour se rebeller contre leurs Maîtres. C'est alors que le danger Draconique a surgi de l'horizon, venant de l'autre coté du Monde. Et celui-ci a tout dévasté sur son passage, accélérant un déclin inéluctable. Des Batailles Apocalyptiques s'en sont suivi au cœur des plaines sur lesquelles je chemine depuis l'aube. Elles ont transformé la physionomie du Continent de fond en comble, fait disparaître Géants et Dragons, et ouvert la voie aux Ages Sombres dans lesquels l'Humanité actuelle se trouve encore à l'heure actuelle.

Mais revenons au Mégalithe que j'étudie depuis plusieurs heures maintenant. Mon Mentor Elfwindhel serait certainement en grande partie d'accord avec moi dans l'analyse des textes hiéroglyphiques qui y sont inscrits. Je souris un instant en jetant un coup d'œil vers l'Est, en direction des Monts du Levant, en me disant qu'au rythme de mon cheminement, mon voyage vers la Citadelle des Ombres risque de s'éterniser. Mais, il est vrai que je ne suis pas pressé d'arriver à destination. Ceux qui m'attendent là-bas ne m'en voudront pas si je m'attarde un peu en route. Quant à mon examen des pentagrammes, et à ce que je pense les rattacher à ces textes si énigmatiques, je ne pense pas être très loin de la vérité. Mais je me renseignerais davantage à ce propos une fois arrivé à la Citadelle des Ombres...

Report this text