La mère, Le lâche et la vague

kenobiboo

Un texte assez métaphorique mais qui peut être compris avec un peu d'imagination...

Dans les yeux de ses enfants cette personne n'est rien d'autre qu'une mère assise bien sagement sur le canapé les yeux rivés sur la télé. 

Dans les yeux du lache ce corps n'est rien de plus qu'un abris chaud dans lequel rester cette nuit. 

Une ombre noire se pose délicatement sur l'océan.

La mère tranquillement installée essaya de se concentrer sur la télé tentant d'oublier les paroles du lache qui parlait dans l'oreillette. 

L'océan commença à s'agiter. 

Sous le commandement du lache la mère se leva et quitta la salle laissant ses progénitures la remplir d'incompréhension. 

Une vague commença à se former. 

Une fois isolée, la mère laissa le lache prendre possession de son corps sans qu'elle n'ait le temps de le répudier. 


La danse des vagues pouvait alors débuter. 

La transformation peut alors s'amorcer, le papillon se change alors en chenille abandonnant la beauté pour laisser la place à la médiocrité.

Le sol, les murs, les portes. Toutes ces choses que ce corps touche fait battre leurs cœurs encore plus vite. 


Le lache est alors de sortit.

La nuit, le calme, le réconfort. Voilà ce que cherche ce corps en étant en dehors de la vague qui engloutie le peu de souffle qui lui reste. 

Cette vague d'anxiété qui submerge la maison est plus grande que le nuage de bonheur que ce lache essaye de trouver extra-muros. 

Comment peuvent-ils dormir lorsque ce corps rêve à propos d'une chose qui les effraient ? 

Le cœur s'emballe, les gouttes tombent et Morphée nargue les petits qu'ils appellent sans cesse. 


Le lache marche à travers les rues attendant que ses petits dorment pour éviter leurs yeux déçus qui créeraient une autre cicatrice sur son dos. 

La vague de honte s'abat sur le lache tandis que la mère essaye de retrouver son chemin. 

Les petits veulent appeler leur mère pour qu'elle les prennent dans ses bras mais le téléphone est éteint car le lache a saturé la ligne.

Quelle surprise nous réserve cette vague après avoir tout rasé sous son passage ? 

Restera-t-il une mère attendue par ses descendants à la fin du séisme d'émotions ? 

Le trou creusé par le lache fera-t-il tomber une famille ou seulement l'ambition qu'il y a mit dedans ? 

Report this text