La tombe au rosier

plumedesang

Vois-tu ce château en ruines? Oui, il a l'air lugubre n'est-ce pas? Imagine-le dans toute sa splendeur autrefois. Non, tu n'y arrives pas? Pourtant c'était bien le cas il y a bien longtemps de cela. Comment un édifice soi-disant aussi somptueux par le passé a-t-il put devenir le tas de gravats rongé par la moisissure et les toiles d'araignées que nous avons sous les yeux? Eh bien, vois tu le cimetière au loin derrière? Quel est le rapport entre la dernière demeure des morts et ce tas de pierre supposé être un château? As-tu entendu parler de la tombe au rosier? Non? Alors il faut que je te conte cette histoire tragique qui a causé la ruine de ce château autrefois majestueux. Allons dans le cimetière voir la tombe de plus près. Viens suis-moi...


...Vois-tu il y a fort longtemps s'étendait sur la terre que nous foulons de nos pieds un vaste et gigantesque royaume gouvernés par un roi et une reine qui s'aimaient tendrement. Le roi essayait d'être juste envers ses sujets mais il manquait cruellement de jugeote. Aussi affectionnait-il tout particulièrement les parties de chasse en compagnie de sa cour. C'est ainsi qu'un jour, il partit une énième fois traquer le gibier, laissant la reine seule dans le château. C'était une belle journée d'été, chaude et ensoleillée. Le cortège royal s'enfonçait dans les bois depuis quelques heures déjà, lorsqu'arrivant aux abords d'un ruisseau, ils virent une biche magnifique se désaltérer. Elle n'était comme nulle autre: son pelage crème semblait doux comme du velours au toucher, les touches d'or le parsemant s'accordant parfaitement à l'éclat doré de ses yeux. Ni une, ni deux, le roi banda son arc et décocha sa flèche, tenant plus que tout à emporter l'animal extraordinaire comme trophée de chasse. La flèche atteignit la biche en plein cœur, qui mourut sur le coup. Seulement, le roi ignorait que ce n'était pas une biche qu'il avait tué. En effet il s'agissait d'une jeune nymphe des bois qui s'était métamorphosée afin d'échapper aux avances d'un prétendent un peu trop collant à son goût. C'est en ignorant le destin funeste qui allait s'abattre sur lui et son royaume que le roi rentra triomphant.


Fier de son nouveau trophée, le roi ne se fit pas prier pour, dès le soir même, inviter les Dieux à sa table et leur présenter son dernier gibier abattu. Les Dieux reconnurent aussitôt la nymphe et, fous de rage, maudirent le roi. Pour le punir de son crime et obtenir justice, ils lui envoyèrent les Érinyes, déesses de la vengeance impitoyables, traquant leur proie sans relâche jusqu'à la faire sombrer dans la folie la plus pure. Ainsi, le chasseur devint le gibier.


Plus les jours passaient, plus le roi devenait fou, tant et si bien qu'un jour, il mit fin à son existence. Depuis ce jour la reine, restée inconsolable, s'est laissée dépérir sur la tombe de son amour, à tel point que ses membres se sont progressivement changés en branches garnies d'épines, et le reste de son corps, en roses d'un rouge sombre et en feuillage. Le couple n'ayant pas d'enfant pour hériter du trône, le royaume s'est lui aussi peu à peu laissé dépérir. Et aujourd'hui il n'en reste plus que les ruines pourrissantes d'un château et la tombe au rosier.

Report this text