La trahison

brajkina

   Moi j'ai toujours pensé que tu serais toujours là pour moi. A la première rencontre j'ai su que c'était toi, t'étais pas prétentieux mais t'avais la classe ! Quand ce type nous a présentés il m'a dit que t'étais vraiment super, que t'avais pas peur de te mouiller, que t'avais l'œil avisé et que t'étais plutôt facile à comprendre. Il pas tellement eu besoin d'en dire plus, j'avais déjà craqué. Bon, j'avoue qu'au début je t'ai trouvé un peu lourd puis j'ai fini par m'habituer et tu mettais tellement l'ambiance que je me suis dit que tes défauts étaient secondaires. Tu me suivais partout et c'est vrai que j'aimais ça. Je disais à mes copines que j'avais pas besoin de toi pour pas perdre la face mais au fond c'était rassurant que tu sois avec moi. Et puis je m'ennuyais pas ! T'avais toujours une idée pour m'occuper. Tu me connaissais par cœur, un peu comme une maman...D'ailleurs tu sais bien que j'ai du mal à dormir le soir et là aussi tu me soutenais toujours. Tu me chantais des berceuses et tu en connaissais une infinité ! Au bout de même pas un an je me suis attachée à toi beaucoup plus que je l'aurais voulu. Si j'avais su que tu me lâcherais comme ça sur une petite erreur je t'aurais jamais choisi toi. J'en aurais pris un autre. Plus résistant, comme un Nokia à l'ancienne par exemple, tu sais les « machines à laver » ? T'étais censé être waterproof et pourtant depuis que t'es tombé dans l'eau tu fais la gueule... C'est ça boude ! T'es qu'un accessoire après tout. Ton pote m'a bien arnaquée, si j'avais su je me serais jamais engagée pour aussi longtemps. La prochaine fois je lirais des avis sur internet, voilà.

Report this text