La transition dictatoriale

rapiere

Notre société, soi disant démocratique, traverse une période de transition. L'égalité des citoyens n'est plus assuré : les députés et les politiciens cumulent les mandats et n'ont plus le temps d'écouter les citoyens,même si curieusement, leur surdité cesse brutalement pendant les campagnes. 

De plus, ceux qui peuvent se payer les meilleurs avocats  sont les mieux défendus et la justice, trop laxiste, laisse sortir de dangereux criminels au bout d'à peine 5 ans de "bonne conduite".

Les gouvernements utilisent donc les immigrés pour protéger leur poste et leur porte monnaie alors que les marchés financiers continuent de nous plumer.

Citoyens ! On t'a promis la démocratie pour te libérer de l'esclavage ! 

Aujourd'hui, tu travailles toute ta vie pour te payer une misérable retraite qui représentera le quart du salaire d'un joueur de foot remplacant et une infime partie de celui du banquier.

On crée un système de protection social. Pour qui ? Pour ceux qui se mettent trois ans en arret après une jambe cassée ? Alors que l'on refuse de rembourser les médicaments necessaires aux personnes agées ?

Citoyen ! Tu ne te défend plus ? Ne vois tu pas que tu as perdu ta fiereté et que tu fermes ton clapet devant cette dictature odieuse du capital ?

Toi, dont les ancètres se sont battus pour la liberté, l'égalité, la fraternité  et qui ont donné leur vie pour les défendre ? 

Lache ! Lache, voila ce que tu es ! 

Le communisme n'est pas la solution. Le capitalisme est un mensonge.

Citoyen ! Nous avons un siècle pour inventer un modèle nouveau ! Un modèle forcément imparfait parce qu'humain, mais un modèle honnête, sans démagogie, franc avec lui-même.

Parce que notre monde le vaut bien ! Parce qu'il le réclame !

Report this text