Le fil d'arianE

kenobiboo

Hommage à mon arianE

Que je suis misérable. Que je suis déplorable. 

Me voilà nue, seule, perdue . Le compas qui avait tant de valeur à mon cœur me fut arrachée.


Que je suis non enviable. Que je suis lamentable. 

Deux mois que je cherche ma maison mais en vain. J'ai pourtant essayé de demander mon chemin mais j'ai perdu l'usage de la parole. 


Mon fil a été coupé. 


Ce fil tenu par arianE, créé par arianE, protégé par arianE me fut retiré il y a peu. arianE elle même s'en est allée. 


Je n'avais pas besoin de son malheureux départ pour me rendre compte de sa valeur. Je la chérissait et ne prenais jamais le privilège de l'avoir à mes côtés comme acquis. 


Elle qui protégeait ma tête et mon cœur des mésaventures. Elle qui prenait en photo le chemin à suivre pour me guider à destination. Elle qui était mes oreilles et mes yeux s'est envolée au delà des cieux.


Ô Dieux ! Je vous conjure de me rendre ces sens qui n'en ont plus désormais. Ramenez moi ce point de repère qui était le miens autre fois. Redonnez moi cette déesse qui m'était rattachée par un long fil immuable.


Ô déesse de la navigation, me voilà à genoux pleurant que quelqu'un m'entende. Toi qui m'avais accordé le droit à l'amour et au bonheur, je suis aujourd'hui sur ta dernière demeure t'implorant le retour. 


Ô toi arianE, déesse de mon existence. Je te supplie la vie qui n'a plus d'entendement si tu n'y es pas. Je te pleure ton sourire qui réchaufferait le glacier de mon cœur et endormirait le torrent de mes larmes. 


Fais bon voyage, toi arianE partit pour des joies et jours meilleures. Je t'attendrais, moi ta serviteur qui ne peut se séparer de toi. J'attendrais que tu me fasse signe de là haut. J'attendrais que tu tende ton fil si précieux des étoiles.


À toi, ma guide, je t'attendrais.

Report this text