Le Gardien des confins du Monde

Dominique Capo

Poème onirique

Comme à chaque fois qu'un grand tournant de l'Histoire a été sur le point de se manifester, je n'ai pu y échapper : tous les chemins du Monde m'ont conduit en ce lieu et en cet instant. Tous les songes d'antan m'ont fait vivre des épopées sidérantes. Tous les espoirs de ceux et celles qui m'ont précédés s'inscrivent dans ma chair, dans mon âme, et dans mon cœur pour longtemps... Quand je suis ici, j'en suis imprégné plus que nul n'est capable de le supposer...  

Alors, mes pensées mutilées m'aident à ne pas les oublier Elles m'aident à raviver ces époques, aujourd'hui, de la mémoire des hommes effacées. Ces Ages incertains durant lesquels des peuples entiers se sont affrontés. Ces Ages engendrés à l'Aube de l'Humanité durant lesquels de magnifiques cités ont été érigées, des dieux et des démons sont nés, ont vécu, ont agonisé.  

Oui, il s'agissait d'époques au cours desquelles des Géants ont existé. Au cours desquelles des légendes, des mythes, des poèmes homériques ont été rédigés ; se sont transmis au travers de récits fabuleux. Oui, il s'agissait de temps où la magie, où les héros, où des empires fastueux, où des trésors sidérants, appartenaient à notre réalité. Des Ères où le feu et le fer rugissaient, où l'eau et le vent mugissaient ; où l'amour était passionné ; où la sensualité était glorifiée ; où les hommes étaient prêts à endurer mille souffrances pour écrire avec leur sang leur destinée...  

Mais qu'avons nous fait de tout cela ? Nous l'avons négligé. Nous nous en sommes désintéressé. Nous l'avons foulé au pied. Pire encore, nous nous en sommes moqué ; nous l'avons ridiculisé ; nous l'avons brocardé. Nous avons vendu honneur, respect et dignité à des idoles déchues. Et si ce n'est quelques fragments épars aujourd'hui transformés en quelques souvenirs fanés, nous les avons aujourd'hui démantelés, massacrés...  

De fait, c'est uniquement parce que que quelques individus maudits comme moi sommes les ultimes Gardiens de ces derniers, que ces fragments d'Éternité peuvent encore subsister. C'est parce que pendant que la Civilisation actuelle vit ses derniers feux, nous sommes là au péril de notre vie et de notre santé mentale pour les conserver, que nous pouvons les réveiller. C'est parce que, malgré toutes les épreuves et toutes les difficultés auxquelles nous sommes continuellement confrontés, tous les chemins du monde nous conduisent parfois en ce lieu et en cet instant, que nous pouvons éventuellement les perpétuer...

  • En ce bas monde, tout a une fin, même les civilisations que l'on aurait pu croire éternelles. géantes aux pieds d'argile, leur talon d'Achille, l'argent facile. :o))

    · Ago over 2 years ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text