le masque d'or

athane

Une voiture noire aux vitres tintées s'arrêta à l'entrer de la terrasse. Certaines tables arrêtèrent leurs conversation pour la fixer. A l'intérieur du bard Les Copains l'ambiance était aux chants paillardes et à la bière qu'on renverse. A l'extérieur l'ambiance devins soudain silencieuse.

La femme aux cheveux gras se mit à hurler. De ceux qui buvaient sur la terrasse la moitié sautèrent sous leur table, l'autre moitié les suivit sans comprendre. Liam qui était de ceux là vit dans le reflet de la vitre un homme sortir de la voiture noire armé d'un fusil semi-automatique. Il était vêtu d'une veste en cuire et d'un masque blanc. L'homme marchait sans se presser, d'un pas déterminé. A l'intérieur les danses et les chants n'avaient pas cessés.

Il entra sur la terrasse et s'arrêta à quelques pas de Liam. Le cœur de l'enfant manqua de s'arrêter. Il ne pouvait détourner son regard de l'homme qui lui tournait le dos. Puis il y eu ce bruit, tellement fort et qui ne semblait jamais s'arrêter. Tac Tac Tac Tac Tac. Puis il y eu ce sang épais et rouge qui coula sur le bois propre de la terrasse. L'homme se retourna en faisant claquer ses chaussures dans le sang, il avait fini ce qu'il avait à faire.

« -A droite abrutit pas à gauche ! Hurla alors la voix de quelqu'un dans la voiture noire.»

Les yeux de l'homme sous son masque blanc croisèrent ceux de Liam. Celui-ci, tétaniser, ne pût réagir à temps.

Ce fut Cyrus qui réagit avec une incroyable rapidité pour sa sobriété. Le garçon jeta la table sur la gueule de l'homme puis lui mit une patate dont la puissance le fit tomber à la renverse. Tout le monde profita de ce moment de répit pour courir comme ils n'avaient jamais couru. La légende raconte que certains cours toujours. Il aurait été judicieux pour Cyrus et Liam de prendre l'arme à l'homme avant de s'enfuir. Mais ils n'y pensèrent pas. Ils détallèrent comme des lapins, fuyant ce corps au masque blanc et celui au teint pâle. Il rejoignirent dans leurs course Marie et Lisa, Émile était déjà loin.

En un rien de temps ils arrivèrent au bout de la rue, à l'intersection une nouvelle voiture noire apparu. Cyrus poussa alors Liam dans une ruelle minuscule. La voiture passa sans les voir.

- Et les autre ? Demanda Liam paniqué.

C'est toi qu'ils veulent Liam ! Fit constater Cyrus. On ne ferait que de les mettre en danger à rester avec elles.

Liam approuva, il n'avait rien à répondre.


Aux abord de la terrasse du bard désormais vide débarqua la deuxième voiture noire. Il y en sortirent une dizaine d'hommes vêtu de la même veste, du même masque blanc et portant de la même mains la même arme d'assaut que l'homme qui ce trouvait à terre. Une fois que tout ces hommes furent sortit de la wagonnette un autre plus petit et non armé les rejoint. Il ne portait pas de veste mains une longue cape noire et son masque était d'or.

« -Cette abrutit n'est pas foutu d'éliminé un gosse ! Gueula la voix du chauffeur resté assis dans sa voiture. »

L'homme au masque d'or leva la main pour le faire taire, comme s'il s'apprêtait à dire quelques chose, ce qu'il ne fit pas. Il n'avait pas besoin de parler pour se faire comprendre. Ses hommes allumèrent le feu immédiatement sur celui qui se relevait à peine.

« -Voilà qui est mieux ! Se réjoui le chauffeur. Ça fait un abrutit de moins sur cette planète ! »

Une fois encore l'homme à la cape noire n'eut pas besoin de parler. Mais cette fois une seul balle fut tiré, elle traversa la vitre passager et coloria de rouge celle du conducteur.

« -Trouvez moi ce gamin ! Hurla alors l'un des homme. »

Report this text