Le monstre

kenobiboo

texte court écrit pour libérer de mauvaises émotions et pensées.

Voilà plusieurs minutes que mes membres ne répondent plus. Ils sont lourds, imposant, encombrant. 

Ma tête aussi n'est plus. Seulement du noir et de l'angoisse la remplie en ce moment. Assise dans un coin dans le noir, j'essaye malgré tout de la remplir avec de belles images.

Mon cœur quant à lui s'emballe. M'empêchant de respirer, penser, bouger. Ma poitrine me chauffe et m'indispose. 


J'entends sa voix. La voix du monstre. Cette voix qui m'a tant fait peur autrefois. Voilà qu'elle est revenu, cette intonation. 

Mes larmes essayent de couler mais je les en empêche. 

Je compte jusqu'à trois mais rien ne s'efface. Les mots, cris et regards sont toujours là, je ne les ai pas oublié. 


Le monstre crie en manque d'amour. Il a un jour sonné à ma porte souhaitant que je lui en envois. J'ai cependant refusé.

Le voilà maintenant entrain de supplier de la tendresse là où il y'en a pas. Me faisant douter de ma valeur. 


C'est le corps tremblant que je force mon corps à s'endormir, espérant que mon cœur s'apaise et que les gémissements du monstre cessent. Ce ne sera qu'une fois à l'aube que le serpent sera enfin alourdi par le poids du fruit défendu. 

Report this text