Le verre à moitié vide

sylvie_tellor

Chapitre 4 - Avril (extrait 6 et dernier extrait). Juliette est une pétillante parisienne de 29 ans, mariée et sans enfant...

Mon enthousiasme à retrouver Clément après un mois de séparation forcée est quelque peu terni par Cassandre. Elle n'est pas là physiquement (encore heureux), mais pendant la première heure de notre dîner je peux presque sentir sa présence. Il n'arrête pas de me parler d'elle. Je ne sais pas ce qu'il a, c'est une véritable obsession. C'est bien la première fois que Clément considère une relation amoureuse avec autant de sérieux ! Il ne manquerait plus que Mme Parfaite me vole la vedette ! Bon, je suis peut-être aigrie et égocentrique, incapable de me réjouir pour Clément, mais ce qu'il y a c'est que j'ai l'impression d'avoir vécu un « truc de fou » en Thaïlande et que j'ai envie d'en parler. Et si je ne peux pas me confier à mon meilleur ami, je ne vois pas à qui d'autre je peux le faire. Mimi n'est pas là et qui plus est, elle ne connaît pas vraiment Marc, alors que Clément si…

Lorsqu'il en a enfin fini avec les détails logistiques sur les nombreuses nuits que Cassandre passe chez lui, je tente ma chance :

-  Pourquoi tu as dit à Marc où j'étais quand il a voulu venir me retrouver à koh Phan Gan ?

-  Parce qu'il me l'a demandé.

Certes, mais encore… Ce n'est pas vraiment ce que j'appelle une réponse.

- Il aurait pu me le demander directement, il a mes coordonnées. Tu ne t'es pas dit que c'était bizarre et qu'il se tramait quelque chose ? Surtout que tu m'avais préconisé l'éloignement.

- Exact, mais je ne suis pas ton chaperon, Juliette. Ce n'est pas de ma faute si tu n'as pas eu de volonté !

-  Donc, tu es au courant. Marc, j'imagine.

- Oui. Je lui ai demandé s'il t'avait retrouvée et comment ça s'était passé. Il m'a répondu.

-  Ah…

Clément soupire mais n'ajoute rien. Le sujet n'a pas l'air de beaucoup l'intéresser, à moins qu'il ne soit déçu ou même en colère. Il faut pourtant que je lui parle, que je m'explique. Je n'ai eu aucun contact avec Marc depuis que nous nous sommes quittés, mais je n'arrête pas de penser à ce qui s'est passé. Et puis, je me sens tellement fautive vis-à-vis de Thomas que j'ai besoin de décharger la culpabilité qui m'oppresse.

-  Je me sens mal.

- Il fallait peut-être y penser avant, tu ne crois pas ? – me rétorque-t-il avec de gros yeux, surpris de constater que j'avais si peu anticipé les conséquences de mes actes.

- Marc me plaît vraiment, tu sais. Ce que je ressens à son contact est très…

Je cherche le mot approprié.

- …déstabilisant.

-  Je n'en doute pas.

- J'ai passé un moment fabuleux avec lui, comme si j'avais vécu une sorte de rapide conte de fées auquel je rêvais quand j'avais douze ans.

- Sauf que ton prince charmant est venue séduire une princesse qui a déjà la bague au doigt, une princesse qui est mariée avec un adorable prince, complètement fou d'elle !

-  C'est ça. Tu lui en veux ?

-  A qui ? A Marc ? Non. Tu sais, entre nous on ne se prend pas la tête sur ce genre de choses. Je le comprends. Tu lui plais, il tente sa chance. C'est normal. C'est ce qu'on ferait tous, du moins c'est ce que j'aurais fait à sa place, surtout en sentant qu'il y avait une ouverture de ton côté. Donc non, je ne lui en veux pas. C'est plutôt toi qui m'inquiète.

- Je sais, je file un mauvais coton. Tu n'imagines pas comme je me sens honteuse ! Je suis complètement perdue.

ROMAN DISPONIBLE EN INTÉGRALITÉ SUR AMAZON (déjà +1500 téléchargements)

Report this text