L'éléphant qui nageait à contre-courant

carlina


Il fut un temps où l'éléphant,
Comme le désiraient ses parents,
S'entraînait à tout-venant
Afin de devenir un parfait pompier.
Du lever du soleil
Jusqu'à son coucher,
Il ne faisait que travailler.
Mais ce métier qu'il préparait
Avec tant d'investissements,
Ne serait-il pas plutôt
Rien que pour ses parents ?
Fatigué de s'acharner
A s'enrhumer la trompe,
L'éléphant décida
De s'arrêter un instant 
Cela tomba bien car, 
Au même moment,
Son ami le cochon 
Lui proposa une invitation :
aller à un ballet. 
Par simple curiosité , 
Et pour se changer les idées, 
Ce dernier ne refusa point 
Cette opportunité si inopinée.
L'éléphant demeura si subjugué 
Par la beauté de ce ballet
Qu'une fois achevé, 
Il n'avait plus qu'une idée :
Danser !
Bien sûr, ça ne serait pas le cochon
Qui l'aiderait à monter son projet. 
Borné comme il l'était
Jamais il n'y croirait.
Il prit donc l'initiative
D'exposer son idée 
A la ballerine de l'autre soirée. 
« Enchantée de vous rencontrer,
Lui dit-elle,
Je suppose que vous m'avez vu danser 
- Sans vous cacher que vous êtes très douée ,
Je viens vous dire que je veux danser à vos côtés ».
La biche, plus amusée qu'étonnée, 
Éclata de rire, sans même se retenir. 
« Vous en tutu ! Vous plaisantez ,
Un éléphant n'a pas sa place dans un ballet ! ».
A ces mots, 
L'éléphant perdit l'usage de la parole,
Ses joues devinrent si rouges
Qu'une tomate 
N'aurait pas fait tant de différence.
Alors pendant que la biche 
Continuait sur sa lancée ,
Plus humilié que jamais, 
L'éléphant avait déjà décampé !
Depuis ce fâcheux incident ,
Plus une journée ne passa 
Sans qu'il s'entraîna
Et au bout de trois mois, 
Il récolta ce que jadis 
Il avait semé. 
Car malgré les préjugés 
Que tout le monde tenait 
A lui inculquer, 
L'éléphant était devenu
La plus grande danseuse étoile 
Que l'on n'avait jamais vu !
Tu peux devenir ce que tu veux dans la vie, tant que tu t'en donnes les moyens.


Carla Meyniel (14 ans).

Report this text