L'Enfant Enternel

Linda Bachammar

L’Enfant éternel

Je jongle avec la Lune,

Qui en devient brune,

Parle avec les étoiles,

Pour moi c’est banal.

Le rêve transcende ma vie,

J’ai refusé l’ennui,

Chaque minute, chaque heure,

Se dote de saveur.

Le temps n’a pas l’espace,

D’être bien à sa place,

J’ai un an, j’ai mille ans,

L’espace n’a pas le temps.

L’enfant éternel ne grandira jamais,

Il n’est, il n’est pas, personne ne le sait.

L’enfant éternel est une étincelle,

Pour toujours il sera, cette part d’irréel.

J’existe dans la candeur,

Une innocence sans pleurs.

Mes sentiments affluent,

Selon des couleurs crues.

Ils errent au gré du vent,

Des fois se colorant,

Des palettes léguées,

Par Matisse ou Monet.

L’enfant éternel ne grandira jamais,

Il n’est, il n’est pas, personne ne le sait.

L’enfant éternel est une étincelle,

Pour toujours il sera, cette part d’irréel.

Report this text