Leurre

My Martin

La belle à l'armure

Tortue alligator   

Macrochelys temminckii (Troost in Harlan, 1835). M. temminckii 

Nommée en l'honneur de Coenraad Jacob Temminck, zoologiste néerlandais   1778-1858 
 

Famille     Chelydridae 
 

Genre Macrochelys 
 

2014. M. temminckii, seul représentant du genre Macrochelys 

Puis M. suwanniensis (Georgie et Floride) et M. apalachicolae (Alabama, Géorgie et Floride) sont étudiés : M. apalachicolae est identique à M. temminckii 

Ainsi, genre Macrochelys : deux espèces, M. temminckii et M. suwanniensis (proche parent. Suwannee River, États-Unis sud-est) 
 

En anglais, « alligator snapping turtle ». "Snapping", claquant -en raison de la rapidité de sa morsure 
 

Endémique. Tortue d'eau douce d'Amérique du Nord. Mares, lacs, cours d'eau, environnements marécageux -les Everglades, pointe sud de la Floride. Le fleuve Mississippi 
 

La température de son habitat varie entre 20 et 28 °C. Sol, sable et vase 

Dans les régions froides, la tortue hiberne hors de l'eau, à l'approche de l'hiver 
 

Adulte, la tortue n'a pas de prédateur. Longévité estimée, un siècle 

Les mâles atteignent 100 kg. Taille comprise entre 65 et 75 cm 
 

Carapace de couleur grise, marron, noire, vert olive. Souvent couverte d'algues vertes 

Larges écailles carénées, en relief, dans la lignée des trois arêtes dorsales. En raison de ce dos caparaçonné, dénomination tortue alligator 
 

Fortes griffes 
 

Large et lourde tête. La tortue ne rentre pas complètement la tête 

Puissantes mâchoires. Bec tranchant, en crochet 
 

La tortue se nourrit de poissons, écrevisses, mollusques, alligators, tortues, batraciens, oiseaux, mammifères. Charognard 
 

La seule tortue à disposer d'un leurre, afin d'attirer les poissons ; au bout de la langue, l'appendice rouge bouge comme un ver 
 

Au fond de l'eau ; la tortue reste tapie une cinquantaine de minutes. Immobile, parfait camouflage 

Agiter le leurre. Gueule béante. Le poisson 

Près. Plus près 

La tortue, éclair. Mâchoires crocs. Elle avale le poisson 
 

Accouplement, fécondation. Printemps, la tortue quitte l'eau et pond 10 / 15 œufs, qu'elle enterre dans la boue ou le sable 

Ils incubent à la chaleur du soleil. Forte chaleur, des femelles ; plus froid, des mâles 

Éclosion, les juvéniles (3 cm) s'extraient de leurs coquilles. Ils se précipitent vers la proche rivière 

Quelques jeunes atteignent l'âge adulte 
 

1988. Statut de conservation UICN, vulnérable 
 

Pour la consommation de sa viande ou le commerce illégal, les prélèvements de tortues sont excessifs 

Son habitat se restreint, des zones sont drainées pour l'irrigation ou exploitées en terres agricoles 
 


 

Lundi 5 août 2013. Allemagne, Bavière. Irsee, arrondissement d'Ostallgäu, district de Souabe. Andreas (8 ans) se baigne. Le tendon d'Achille sectionné en deux endroits. Le lac est asséché par les autorités. Une tortue alligator (14 kg. 40 cm) 
 

2019. Lot-et-Garonne. Lafox. Sud-est d'Agen, en rive droite de la Garonne, à sa confluence avec la Séoune. Une tortue alligator, près du pont bleu. Confiée à un vétérinaire 
 

2020. Tarn-et-Garonne. Valence-d'Agen, sur la rivière Barguelonne. Un signalement 

Les tortues sont recueillies par le zoo de Mescoules, en Dordogne. Sud du Périgord, entre Bergerac et Eymet. Animaux de la ferme, oiseaux, ratons laveurs. Reptiles exotiques et/ou venimeux 
 

Alpes-Maritimes. Parc départemental de Vaugrenier, entre Villeneuve-Loubet et Antibes 

28 avril 2020. Un randonneur signale une tortue alligator dans un étang (13 kg. Âge, entre 15 et 20 ans) 

La préfecture réquisitionne le service départemental OFB, l'Office français de la biodiversité. Capture et transfert de l'animal vers un établissement habilité à détenir cette espèce non indigène classée dangereuse 

3 mai 2020. Village des Tortues, à Carnoules, au Cœur-du-Var. Centre de conservation ouvert au public, dédié à la préservation de la tortue d'Hermann -elle vit à l'état sauvage sur le pourtour méditerranéen (Testudo hermanni. Unique tortue terrestre en France métropolitaine. Deux sous-espèces) 

Le centre possède le certificat de capacité pour détenir les tortues alligators 

La tortue est placée dans un grand bassin adapté. Deux fois par semaine, elle se nourrit de truites de 15 à 20 centimètres. La star du parc 

2020. 2.000 tortues de 14 espèces différentes sont proposées au centre, qui ne peut toutes les accueillir. Dans 70 % des cas, des tortues d'Hermann, souvent hybrides -tortues grecques (Testudo graeca), tortues des Balkans (Testudo Hermanni boettgeri) 

Pour détenir ces espèces, un particulier doit détenir un arrêté préfectoral d'ouverture et un certificat de capacité 
 

Haute-Garonne. Berges du canal du Midi 

Lundi 4 mai 2020. Ramonville-Saint-Agne, Port Sud. Trois petites tortues alligators 

Commandant vétérinaire Nicolas Ségard, SDIS 31. La tortue alligator peut « aisément survivre dans le canal du Midi » 

Mardi 26 mai 2020. Ramonville-Saint-Agne. Ferme Pédagogique de Cinquante (animaux de la ferme). Près d'une aire de jeux pour enfants 

Une tortue serpentine (Chelydra serpentina). Poids de 4,5 à 16 kg, longueur moyenne 20 à 36 cm. Canada et États-Unis   

Ses mâchoires sont coupantes, comme un rasoir 

Les gendarmes remettent les tortues au zoo de Mescoules, en Dordogne 

Jeudi 23 juillet 2020. Ramonville-Saint-Agne, sud de Toulouse. Près du canal du Midi. Dans la matinée, les gendarmes de Castanet-Tolosan localisent une tortue alligator (40 cm), à proximité de la ferme de Cinquante


Report this text