l'idiot

Joelle Eymery

Tu n'as pas eu de chance

Ta vie n'est qu'une longue succession

De maux de tête qui élancent

De larmes et de désillusions.


Et que te dire et où trouver les mots

Pour apaiser tes souffrances

Pour ôter ton cou du billot

A quoi tu penses ? 


Rejeté de toutes parts

Tu ne connaitras pas l'amour

Ni même l'amour de l'art

Le bilan est très lourd


Tu es un idiot

Etre humain cependant

Mais tu es de trop

Personne ne t'entend ...


Quelquefois je baisse les bras

Devant tant de misères

On t'a étiquetté très bas

Et pourtant tu es notre frère ;


Alors mes larmes coulent pour toi

Et tu prends ma main doucement

Tu ne comprends pas mon désarroi

Et je ne sais apaiser ton tourment.


Ta vie n'est qu'une moitié de vie

Mais ce n'est pas de ta faute

Ton regard est au-delà de l'infini

C'est très fort, et tu es mon pote.


Ils sont nombreux, comme toi,

Sans passé, sans avenir,

Nous leur offrons un toit 

Et beaucoup de sourires ;


Nos maux sont bien dérisoires

A côté des vôtres,

Et quand on rentre, le soir

Vous êtes nos apôtres.


Report this text