Vertes tiges du passé.

oriana

Vertiges du passé.

Sourire, rire, larmes, souvenirs.

Celui qui vous aimais vraiment aurais continué d'écrire. Même les morts qui aiment le font. Cessez de vous tourmenter pour une fierté dépassée.

Vous êtes le seul être à blâmer, il n'y a que dans votre tête tous ces tirs.


Amoureux.

Deux êtres peuvent ne devenir qu'un, amoureux,

Mais ils ne peuvent pas devenir amoureux d'un sexe ou d'un nombre. Préjugés!

Elle, Elles, Il, Ils,  Eux.


Vertes tiges du passé.

Les rêves sont encore là, les tiraillements aussi.

Papa, maman, je suis enceinte. Mais de qui? D'un autre. Pas du dernier... Mon enfant naîtra car je serai bientôt seule, pas parce qu'il y a un environnement convenable, moi aussi je suis égoïste, c'est pour mes copines aussi. Pardon, oui celle avec qui j'ai fumé des joints, ma vraie amie.

Je voudrais être caissière, oups, pardon, pendant les cours j'avais autre chose à faire.

Les seuls rêves sont ceux qui demeurent dans mon sommeil, quand je ne fête pas, va te faire.


Amour.

Sentiment idéalisé par la société, qui change selon l'argent, l'âge, la mentalité et l'environnement.

Car on ne peut pas dire que c'était mieux avant.

Le sentiment est tellement différent qu'on ne peut pas dire qu'on aimera pas.

Après le haut, on est tombé bien bas.

Report this text