lubrique fiction

David Ralin

Cœur léger prêt à s'envoler,

Cœur de pierre prêt à s'édifier,

Désirs meurtris, morcelés

Cette flamme du plaisir

Qui me fait frémir,

Aime à me punir,

Supplice pour me nourrir,

Quand les larmes d'un sourire

Egayent mes tourments

En une perverse boulimie

En mon noir tout blanc.

Quel vice brutal,

Qu'aimer en secret

Sans vouloir frayer

A l'écart des regards égarés

Pour ressusciter ce mirage

Chaque nuit dans les nuages,

Ravages certes macabres

Qui ravivent ce supplice

En fantasme inavouable,

Car il m'est prolifique

De somnoler à la lie syphilitique,

Qui ne complique, complique

Cette lubrique fiction,

Exorde ma passion

Prédilection à redessiner

Mes vies chaque nuitée

Sauf conduit vers cette liberté

De scénariser à volonté

Mes ……

Report this text