Majestueux

fairyking

Epuisé, je rentre chez moi plus top que d'habitude.
Encore ces putains de travaux ! J'en peux plus de ce boucan.
Je mets ma clef dans la serrure. J'ouvre la porte. Je jette ma veste sur le divan.
Une odeur de musc, légèrement ambrée parfume le hall d’entrée.
Je file prendre une douche. L'odeur persiste. J'entends du bruit...
Sidération.
Elle, chevauchant un mec au membre majestueux.
J'observe, fébrile, en cachette. Je mate et je prends du plaisir, malgré moi.
Ça ne me ressemble pas.
Discrètement, je sors de chez moi, direction Gare de l’Est.

Report this text