Mariage dosé

sonate

Et s'il était possible de dire Non ?

Les souvenirs enfouis, enfuis immergèrent tout de go, tout azimut. Al'instar d'une giffle. Ses jouent s'emflammèrent. Son coeur se mit à battre. Vraiment.

Des couleurs, des parfums, la chair de poule, des frissons. Un florilège d'émotions qu'elle ressentait déjà à l'époque quand elle le voyait, quand il l'effleurait.

Elle se retourna.

Il était dans l'assemblée. Le regard sombre, les yeux figés. Sa présence n'était que politesse.

A ses côtés. Celui dont le patroyme allait être le sien dans quelques minutes.

NON, dit-elle d'une voix qui résonna longtemps dans son corps et dans sa tête.

L'un vascilla, l'autre sourit...

Report this text