Mélalcoolique

corwin-clerc

Poème extrait de " Les parfums de l'absence "

A l'ombre de ses silences
Ma vie n'a plus de sens,
Les parfums de l'absence
Etouffent ma présence.


Parfois, en moi, je pense
Durant mes nuits d'errances
A son insouciance
Qui tue ma conscience.


Dans cette longue danse
La musique patience
A des sons qui sont rances
Comme ma décadence.


Et la nuit me lance
A l'ombre de son silence
Des alcools délivrance
Qui enivrent mes sens.


Cet oubli attirance
Est la dernière chance
Pour voir la naissance
De la providence.


Report this text