message in the bottle

Joelle Eymery

mon petit coin de paradis, parfois, semble un enfer

lorsque la bise souffle et met tout à l'envers

je vois passer des bouteilles sans cesse

avec à l'intérieur des messages en détresse

et alors, je n'ose plus jeter le mien

il est insignifiant je le sais bien

le monde pleure et se plaint

j'ai serré tant de mains

pathétiques, orphelins

grandes villes et patelins

solitude comme chape de plomb

tremblements du menton

et des yeux d'enfant qui pleurent

y a-t-il plus fort comme douleur ?

Report this text