Parti

Isabelle Parthonnaud

poeme

Les pétales glacées, givrées de la rose, tombent, se brisent!
Ce parfum chaleureux, exquis de la mort me traverse les entrailles!
Le silence de la mort ce fait sentir, comme une odeur forte, violente, nauséeuse.
Cette lame coulante, brillante par la mort qu'elle a données.
Rougit par le temps, par le sang!!
Ce long couloir vertigineux!
Hantés par les sacrifices de cette mort brulante et sans complexe!
Elle nous frôle, nous caresse, nous submerge et nous vide!
Elle vit à l'intérieur de chacun de chacun et se réveille pour nous emporter!!
Comme ces ouragans et ces maladies par un beau matin.
Ma larme ne coule pas encore mais ne tardera pas a venir.
Et j'entend sa voix
Je hais cette mort implacable,
Certains au ciel,
Et d'autres sur terre!!
Je savais que c'était dur la terre!!
Et puis tout est fini,
Car tu es parti.

Report this text