Putain d'Albinos !

dame_oiselle

L'horloge biologique, une saleté de machine...

« Les mots rendent les cris vains » - Je vais bien ne t'en fais pas…


- Quand on y réfléchit et qu'on reste objectif, y'a aucune bonne raison d'en faire de toute façon, des mioches !

Globalement, la fin du monde est pour bientôt, la bêtise domine l'espèce humaine et flingue toutes les autres. Il n'y aura bientôt plus le moindre papillon devant lequel s'émerveiller, plus le moindre mètre carré de terre ou de mer qui ne dégueule pas de plastique… Et qu'ils ne rêvent pas, les nantis aussi crèveront prématurément, même s'ils feront sûrement partie des derniers à pouvoir contempler le désastre par plus de 50 degrés à l'ombre.

Et individuellement, on en parle ? Est-ce qu'on veut vraiment devoir s'inquiéter H24 ? Sacrifier ses grasses matinées ? Ses loisirs, son temps libre ? Ses joyeuses et insouciantes parties de jambes en l'air ? Pas sûr. Est-ce qu'on a envie, sciemment, de ne parler plus que de couches, de crèche, de nez qui coule…? Tous ces sujets dont vos amis qui n'ont pas d'enfant se foutent royalement. Est-ce qu'on a vraiment envie de connaître tous les épisodes de Peppa Pig ou Tchoupi par cœur ? Il faut être fou en fait !

 

Mais enfin que t'arrive-t-il ? C'est quoi du délire ? Pourquoi tant de haine et de fatalisme tout d'un coup ? Toi qui répètes sans cesse que la vie est belle et généreuse, qu'il faut faire preuve de résilience et d'acceptation. Lâcher prise pour s'épanouir quoiqu'il en coûte… elle est passée où la hippie ?

- Dans ton cul !!!

 

Est-ce une tentative de clouer le bec à ce lapin blanc de mes deux… (ovaires) ? En omettant volontairement de parler aussi de l'amour inconditionnel qui naît en même temps qu'un enfant ?

- Wah mais… ferme ta gueule ! Tu m'aides pas là !

 

C'est vrai que vous étiez d'accord pourtant le rongeur et toi, il ne devait plus venir jouer de son « tic-tac » à ton oreille. Tu l'avais surpassé, vaincu… à croire qu'il a quelque chose d'étrangement invincible l'enfoiré.

- Grave ! Mais t'inquiètes, je vais lui défoncer la tronche encore une fois à l'albinos !

 

C'est passionnant la biologie tout de même ! Puissant aussi ! Elle te dit « prolonge l'espèce », et toi, tu veux t'exécuter comme un bon petit soldat, sans même savoir pourquoi. T'avais réussi ta désertion pourtant, t'avais fait ta loi, mais elle t'a rattrapée la radasse hein ! Elle t'écrase le crâne sous un distributeur tout en se foutant de ta gueule un peu je crois.

- Non mais quoi ? T'as décidé de m'enfoncer aussi ou bien ?

 

Non, c'est juste que je vois bien qu'elle te met sous le nez des choses dont ton cœur sait se réjouir, mais pas ton ego.

- Quel enculé celui-là aussi, faudrait lui faire la peau ! Ce sale Calimero qui pleure, qui hurle, comme un gamin mal élevé !

 

« C'est vraiment trop injuste ! Les manipulateur(trice)s, les capricieux(ieuses), les menteur(se)s, se font une place d'honneur et obtiennent ce qu'ils/elles veulent, à chaque fois. Et moi j'ai gagné quoi à ne pas m'en donner le droit ? A ne vouloir gêner personne et faire du bien autour de moi ? Une place au paradis peut-être ? Pfffff ! Non, que dalle ! L'un en a profité en ne prenant pas la peine de me demander mon avis avant de me pénétrer, car après tout le oui était implicite, non ? A quoi bon s'en plaindre d'ailleurs, beaucoup me diraient que je n'avais qu'à me débattre nom de dieu, ne pas me laisser faire et que je ne peux m'en prendre qu'à moi. Avec lui j'ai eu peur d'être en cloque. Un autre, aveuglé par sa possessivité, s'est dit que les bleus n'allaient pas si mal à ma face de prétendue nymphomane. Celui-là avait planté sa graine, mais elle n'a pas tenu, forcément… heureusement. Et le dernier, non pas mauvais mais si incapable de voir sa propre beauté que j'en ai éteint la mienne à trop l'aimer, faisant de mon utérus un désert où rien n'a voulu pousser. »

 

Ah non !! Il abuse là ton ego, c'est trop facile ça !! Méfie-toi ma grande, déjà la coquille d'œuf ne te va vraiment pas, t'as jamais aimé qu'on pleure pour toi, et tu vas finir par penser comme ton père, que la gentillesse, la compassion, la compréhension ne t'ont menée nulle part sauf à ta perte, et finir par effacer aussi tout ce qui fait que tu es toi, tout ce qui fait ta lumière, or, tu n'as que ça. Alors s'il te plaît, ne t'éteins pas, tu as su renaître de tes cendres tellement de fois déjà ! Tu le feras à nouveau, tu es plus invincible encore que ce violent et encombrant lapin blanc qui te nargue, tu le sais tout au fond de toi. Suis donc tes propres préceptes, garde la foi, l'Univers a sûrement un autre dessein pour toi. Toi, tu es et tu seras la mère des étincelles de joie pour nombre de tes contemporains. Et ton chagrin, ce vide que tu ressens pour l'instant dans tes entrailles, passera quand ton ego dégonflera.

Hauts les cœurs demoiselle ! Au moins tu as ta conscience pour toi !! Tu continueras à faire du bien autour de toi parce que tu ne sais pas et ne veux pas faire autrement, même si c'est maladroitement parfois. Et au final, préfères-tu être le bon petit soldat ou le maquisard qui défend sa liberté et celle du peuple tout entier ? Laisse-toi inspirer par tes ancêtres et fais donc sauter le train des clichés ! T'as du sang de guerrier qui coule dans tes veines, fais-lui donc honneur un petit peu !

Victime, toi ??? JAMAIS !!! Et à cent ans encore, tu sauras rire, même sans tes dents !! Parce que t'aimes trop ça ! Et d'ailleurs, entre nous, tu te verrais pas doyenne de l'humanité ? Ce serait la classe !! Plus de huit milliards d'enfants que t'auras même pas eu à torcher, ce serait alors suffisant ! Je vais voir ce que je peux faire pour toi ! En attendant, laisse couler, le bonheur te va bien mieux au teint, et comme tu le dis si bien, le bonheur est un choix, il ne dépend pas des circonstances mais de ta façon de les percevoir.

Con se le dise !!

  • Un sourire édenté c'est inoffensif ! :o))

    · Ago 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

  • "Tu seras la mère des étincelles de joie". Cette phrase est très belle.

    · Ago 2 months ·
    S l300

    colonelle

  • Le bonheur n'existe pas, c'est pourquoi il faut l'inventer.
    Les enfants c'est comme les chatons, il faudrait les noyers pour pas qu'ils grandissent.
    Jolie plume Mlle cuicui

    · Ago 2 months ·
    Default user

    koolpafelix

    • J'ai quand même pas coulé le chat, j'aime trop qu'on vienne ronronner dans mes bras!
      Merci pour le compliment! :D

      · Ago 2 months ·
      961cad509abaa2c4c8321143191300c0

      dame_oiselle

Report this text