Réunion au sommet

dame_oiselle

Le bonheur, c'est quand notre cerveau, notre cœur et notre sexe se mettent d'accord sur la même personne : conversation

Sont présents :

- Cerveau (aime la logique et la joie)

- Cœur (aime l'intensité et la passion)

- Clitoris (aime les sous-entendus sexuels et les orgasmes)

 

CERVEAU :
Bonjour à tous ! Nous nous réunissons donc aujourd'hui comme prévu pour prendre une décision qui puisse convenir à chacun d'entre nous.

CLITORIS :
Et on peut savoir pourquoi c'est toi qui diriges la réunion ?

CERVEAU :
Parce que c'est de toute façon moi qui aurai le dernier mot, alors commence pas !

COEUR :
Ça y est, c'est déjà le bordel, vous pourriez faire un effort pour vous entendre, ça changerait, c'est toujours pareil avec vous !

CLITORIS :
Oh toi, le cucul la praline, t'en mêles pas steuplé, ça nous changera aussi !

CERVEAU :
Oui pour une fois je suis d'accord avec Clitoris ! Quoiqu'il en soit, sans moi, vous ne fonctionnez pas alors je dirige, c'est comme ça !
Donc ! Premier cas. J'avoue que ça fait un moment que je l'étudie, c'est un dossier compliqué qui me contrarie et…

COEUR :
Oh je l'aime moi, c'est mon préféré ! Dis oui ! J'en ai des frissons rien que d'y penser, regardez comme je bats fort, c'est beau non ?

CLITORIS :
Ouais, moi aussi, je suis d'accord avec Cœur sur ce coup-là, y'a même pas à réfléchir ! Perso, je m'en lasse pas de celui-là !

CERVEAU :
Si on pouvait me laisser finir merci ! Cœur, c'est quand même problématique quand il faut te ramasser à la petite cuillère ou que tu deviens hystérique, tu avoueras. Je te rappelle que c'est pour t'éviter l'AVC, ou de finir en prison qu'on avait décidé de partir.
Clitoris, j'entends ton point de vue et je le comprends très bien, cependant, je ne le trouve pas en accord avec les valeurs qui sont les nôtres, en tout cas pas pour l'instant.

CLITORIS :
Super ! Donc on a rien à dire en fait c'est ça ? Faudra m'expliquer à quoi servent ces réunions au bout d'un moment ! Et puis tu peux dire « TES valeurs » hein, perso les miennes, il les respecte très bien !
Oh c'est bon Cœur, pleure pas !

COEUR :
Je suis pas hystérique, je suis passionné. Et il me manque à moi…

CERVEAU :
On s'demande bien pourquoi…

COEUR :
Tu le sais très bien Cerveau ! Ne sois pas de mauvaise foi, si tu diriges, sois impartial au moins ! Admets-le qu'il te fait rire et que son intelligence te plaît. En plus il m'aime lui, c'est pas comme vous ! J'me nécrose moi quand il est pas là !

CERVEAU :
Oh ! Ça va, exagère pas non plus !

CLITORIS :
C'est vrai que t'en fais un peu trop des fois Cœur, ressaisis-toi ! Moi aussi je l'aime beaucoup, mais garde donc ta dignité bon sang ! C'est important hein !

COEUR :
Oh ! J'y crois pas ! Et c'est toi qui dis ça ???

CLITORIS :
Mais JE T'EMMERDE Cœur ! Espèce de puritain à la con va !

CERVEAU :
D'accord ! Alors je propose qu'on revienne sur lui plus tard, quand tout le monde se sera calmé. Ça vous va ?

CLITORIS :
Je reviendrais bien dessus ouais, carrément !!

CERVEAU :
Et si on pouvait éviter les blagues graveleuses, ce serait pas mal ! Là tu ne fais pas avancer le débat !

CLITORIS :
Au moins j'essaie de faire un peu d'humour, y'en a marre de l'autre tragédien là !

COEUR :
Tu sais ce qui te dis le tragédien ??? espèce d'OBSEDE !!!!!

CERVEAU :
STOP !! Bon… de toute évidence, ce cas est toujours loin d'être résolu, même quand vous êtes d'accord, vous l'êtes pas, alors en attendant on va passer au cas suivant.

COEUR :
Je vois pas l'intérêt, je changerai pas d'avis t'façon !

CERVEAU :
Mais t'es têtu comme un tiroir coincé toi c'est pas possible !

CLITORIS :
Alors c'est pas pour prendre sa défense, mais le plus coincé de vous deux, je suis pas sûr que ce soit lui…

CERVEAU :
OK, je vais faire comme si j'avais rien entendu, sinon tu vas t'en prendre une !

CLITORIS :
Ben j'aimerais bien en fait, ça commence à faire longtemps, je suis un peu à cran là ! Moi aussi je vais finir par me gripper !

CERVEAU :

Donc, second cas. Ici pour une fois, on peut vraiment parler d'une connexion spirituelle, c'est plutôt agréable, on parle facilement, il nous fait confiance. En plus il est plutôt franc, au moins on est vite fixé.

COEUR :
Super, donc t'as choisi ton camp quoi ! C'est vrai qu'il est attachant j'admets, mais pour ma part, ça manque grandement d'intensité. Je veux pas faire mon prétentieux mais je mérite qu'on m'accorde la plus grande importance !

CERVEAU :
Ecoute-le lui ! En même temps, si tu fais toujours que comparer avec le premier, tu risques pas d'être objectif !

CLITORIS :
Ah non mais il a raison hein ! Je vais même aller plus loin, moi je vais me faire chier avec celui-là ! VETO ! Direct ! J'ai pas l'âme professorale t'façon, te fatigue pas !

CERVEAU :
Ok, j'ai compris, je le classe dans les amis alors.

CLITORIS :
Ouais, voilà fais ça !

COEUR :
Moi ça me va, je pense même que c'est la meilleure place pour lui ! Et honnêtement, j'ai l'impression que c'est la place qu'il veut de toute façon ! Cerveau, en ami, t'en profiteras même bien plus en fait !

CERVEAU :
Ah mais j'ai rien dit ! Ça me convient très bien figurez-vous. Affaire classée ! Ça en fera au moins une !

CLITORIS :
Ben encore heureux parce que je vous le dis, j'aurais vraiment eu l'impression de baiser avec mon frère ! Et je suis pas très famille moi, je trouve ça malsain !

CERVEAU :
Quelle élégance Clitoris, on te remercie pour le détail.

CLITORIS :
Ah mais avec plaisir, toujours hein, vous me connaissez !

COEUR :
Je crois qu'il était sarcastique Clitoris…

CLITORIS :
Ah mais en fait tu me prends vraiment pour une bite toi ! Je sais bien Cœur, enfin ! J'aime bien le faire chier c'est tout ! En tout cas c'est pas étonnant qu'on arrive pas s'entendre, vous manquez cruellement de légèreté les gars, oooh !

COEUR :
Trop de légèreté tue la légèreté j'ai envie de dire…

CLITORIS :
Wah mais toi, faut vraiment que tu changes d'époque hein ! On est en 2019 Cœur, Alfred de Musset c'est fini !

CERVEAU :
Oh ! Vous allez pas recommencer, c'est bon maintenant ! On perd du temps là !

COEUR :
Faut bien que quelqu'un lui dise ! A cause de lui, on passe pour un pervers nymphomane aux yeux de certains alors qu'on fait rien ! Moi ça me saoule !

CLITORIS :
Ça y est, revoilà l'hystérique ! Et ça, ça te gêne pas ?

COEUR :
Putain ! Retiens-moi Cerveau ou je l'excise !!

CERVEAU :
Vous me fatiguez !! A croire que je suis le seul à pouvoir faire preuve de bon sens ici ! Alors maintenant vous la fermez et vous m'écoutez !!

COEUR :
Oh ça va aller hein ! Moi aussi j'ai des neurones.

CLITORIS :
Je rêve ou c'est une insulte dissimulée ça ? Tu sais ce qui te dit le mec sans neurone ?

COEUR :
Ben sois pas si susceptible Clitoris, c'est la science qui le dit, c'est pas moi ! Toi t'es bon qu'à baver !

CLITORIS :
Pardon ??? Je vois que j'ai pas le monopole du manque d'élégance en tout cas ! Déjà je m'EXTASIE moi, monsieur ! Je ne bave pas ! Et t'as conscience que sans moi, ton préféré, il voudrait même pas de toi ? Alors retire tout de suite ce que t'as dit ou je te coupe l'aorte !

CERVEAU :
Bravo les gars ! Beau spectacle ! Je sors les fusils là ? On fait quoi ?

COEUR :
Et toi, t'as conscience que si tu me coupes l'aorte, TU MEURS AUSSI ?

CERVEAU :
Ooooooooooh !!!!!!!!!!! C'est vraiment obligatoire que ça parte toujours en vrille comme ça ?

CLITORIS :
Oui ben ça va ! T'es pas non plus le dernier à gueuler en général !

COEUR :
Je dirais même que ton ego fout souvent la merde. D'ailleurs si t'arrivais à régler ça, ça fait longtemps qu'on serait tous d'accord sur le premier cas et on serait pas là, en train de s'engueuler.

CLITORIS :
C'est pas faux ! Cerveau, tu devrais méditer là-dessus

CERVEAU :
Je vois que l'ennemi commun rapproche en tout cas… donc tout est de ma faute quoi !?

CLITORIS :
Ben… j'osais pas le dire mais… je crois que tu réfléchis trop hein

CERVEAU :
Et toi pas assez de toute évidence !! Cœur a raison, on devrait décréter : pas de neurone = pas de voix !

COEUR :
Ne déforme pas mes propos s'il te plaît ! J'ai jamais dit ça !

CLITORIS :
Laisse Cœur, c'est encore son ego qui parle…

CERVEAU :
Je vous signale que j'essaie simplement de faire en sorte que tout le monde ici se sente bien ! Vous vous rendez compte de tout le boulot que je dois abattre tous les jours, à chaque seconde, en plus de devoir arbitrer vos enfantillages ? Alors un peu de reconnaissance serait bienvenue !

INTUITION (entre en scène) :
Bonjour… je peux peut-être apporter mon expertise ?

COEUR :
Oh ! Trop cool ! T'es venue !

CERVEAU :
Et merde, manquait plus qu'elle ! Je vais encore avoir tort…

CLITORIS :
Euh… quelqu'un peut me présenter ? C'est qui elle ?

INTUITION :
Je suis Intuition, enchantée !
Ne le prends pas comme ça Cerveau, tu te fais du mal. Je fais un peu partie de vous tous tu sais.

CLITORIS :
Ah ben vlà autre chose ! On peut m'expliquer là ? Pourquoi je l'ai jamais vue ?

COEUR :
C'est ma meilleure pote, on se comprend trop bien elle et moi, et à la différence de Cerveau, elle ne me prend jamais de haut, même quand elle trouve que j'exagère.

CERVEAU :
Elle se prend pour une médium cette conne ! Perso j'ai un peu de mal ! C'est une meuf quoi !

INTUITION :
Euh… je suis là hein !

CERVEAU :
Si t'es médium, tu sais déjà ce que je pense non ? Qu'est-ce que ça change ?

INTUITION :
Je le sais oui, mais quand tu me parles mal, c'est un peu à toi que tu parles mal, et ce n'est pas comme ça qu'on avance.

CERVEAU :
Medium et donneuse de leçons en plus ! Merci, qu'est-ce qu'on ferait sans toi ?

INTUITION :
L'ironie ne te mènera à rien non plus…

CLITORIS :
Je comprends que dalle…

CERVEAU :
Normal t'as pas de neurone !

CLITORIS :
Ça va ! c'est pas la peine d'être désobligeant hein ! En tout cas, elle m'a l'air moins despotique que toi, et un peu de douceur féminine nous fera pas de mal.
Et donc euh, tu, fin' vous venez d'où ?

INTUITION :
Du cosmos

CLITORIS :
Ah ouais, carrément !

COEUR :
Ouais ! C'est pour ça qu'elle détient la vérité !

INTUITION :
Quand on veut bien me faire confiance seulement.

CLITORIS :
Ah mais du coup, c'est toi, ‘fin vous qui nous avez envoyé le dossier super strange l'autre fois ? Celui que Cerveau a entendu de loin ? Et qu'a un peu foiré ?

CERVEAU :
Dans deux secondes on va dire que c'était de ma faute…

INTUITION :
Oui c'est moi ! Rien n'a « foiré », ça devait se passer comme ça, rassure-toi Clitoris.

CLITORIS :
C'était un peu frustrant quand même, j'étais tout emballé et pof, ça m'est passé sous le nez…

COEUR :
Tu t'emballes pour rien toi t'façon !

CLITORIS :
Oh ben tu peux parler, artichaut !

COEUR :
N'empêche que moi, je me suis vite rendu compte que c'était une version ratée de mon préféré ! Le même en moins drôle, moins intelligent et intéressé que par toi !

CLITORIS :
Ah ben voilà, dis-le que c'est ça qui te défrise ! Jaloux va !

COEUR :
Rien à voir ! C'est juste que je préfère les relations de qualité ! Avec un minimum de respect. Et je pense sincèrement t'avoir évité la déception.

CLITORIS :
Mouais… de mauvaise foi en plus ! N'empêche que je me serais sûrement bien amusé si tu restais pas bloqué au 18ème siècle !

CERVEAU :
Oui, ou t'aurais chopé une MST ! On en a déjà parlé Clitoris, tu vas pas revenir là-dessus. Pour une fois que Cœur et moi on était d'accord, y'a que toi qu'insistais. On n'en voulait pas, on n'en voulait pas, c'est comme ça !

CLITORIS :
Oh ! La mauvaise foi toi aussi, c'est juste ton ego qu'a pas supporté qu'il te comprenne pas, alors que Môsieur jouait des mots comme il sait si bien le faire ! Et du coup, c'est qui le frustré dans l'affaire ? C'est moi ! Intuition, j'ai pas raison ???

INTUITION :
Ça devait se passer comme ça…

CLITORIS :
Ah bon ? Mais euh… sans vouloir te, ‘fin vous manquer de respect… ça me dit pas quand est-ce qu'on recommence à faire la teuf !

INTUITION :
Bien assez tôt ne t'en fais pas ! Et puis tu n'as pas remarqué à quel point ton plaisir est plus grand quand Cerveau et Cœur vont dans le même sens que toi ?

CLITORIS :
…ouais, c'est pas faux…

COEUR :
T'es la meilleure Intuition !! Parce que c'est quelque chose pour lui fermer sa gueule à celui-là ! Tu peux faire quelque chose pour Cerveau maintenant ? Il veut pas valider le premier cas.

INTUITION :
C'est qu'il n'est pas prêt. Et en fait je dirais que toi non plus.

COEUR :
Mais…

CERVEAU :
Ha ! Dans tes dents !

CLITORIS :
Alors j'ai bien compris qu'on voulait que je ferme ma gueule, mais du coup euh… on fait quoi ?

INTUITION :
A part accepter d'être vous-même, vous faire du bien et ne pas essayer de tout rationaliser… rien.

CLITORIS :

COEUR :

CERVEAU :

INTUITION :
Vous voyez, vous commencez déjà à dire la même chose ! C'est le début du bonheur !

CLITORIS :
Ouais, ‘fin là, tu peux quand même convoquer les mains Cerveau steuplé, parce qu'en ce qui me concerne, ne rien faire, ça m'aide pas à aller bien !!

 

 

INTUITION :

DANS MA TÊTE ON EST PLUSIEURS, MAIS C'EST MOI LE CHEF !

Report this text