ROSE DE HAUTE MONTAGNE

mad-c

A ELLE … ?

Souvent dans mes textes j'ai parlé de colère, de chagrin, de dépit.

Du coup, sortis de mon esprit les écrits retranscris sont épris de déprime.

Toutes ces rimes s'expriment avec tant de régularité et de cohérence dans le trouble,

Que si ça fait sens, c'est que la confusion doit être une sacré récompense.

Souvent dans mes textes, les bons sentiments n'ont qu'une place étroite.

Ils sont coincés entre l'envie du meilleur lendemain qu'ils convoitent,

Et le triste constat devenu récit qu'ils convoient.

Et puis rarement, bien plus rarement,

Je vois se dessiner les contours d'un essai du destin,

Les alentours d'une histoire qui s'essaie au destin,

Et même si celui ci n'est pas écrit dans les lignes de la main,

Je me plais fermant les yeux,

A imaginer les sensations de sa main dans ma main.

Les mots qui pourraient nous amener jusqu'à 03H00 du matin...

Ce texte ne commence pas si mal finalement,

Esquisse d'un bon sentiment.

Il est temps de parler d'elle maintenant, de ce petit modèle.

Comment après le premier rendez-vous je me la ré-imagine.

Ses cheveux sombres si diaboliquement attirants que quand je les vois je me signe.

Ses yeux ronds et élancés, noirs comme l'onyx

Ses lèvres qui me donnent envie de danser

De prolonger ce plan séquence,

D'enlacer mes pensées à sa peau à peine tannée.

Moi, le damné, me verrais-je trainé par un mandat d'amener aux portes de la rencontre ?

Ne serait-ce pas mon ventre qui bat à tout rompre ?

Sont-ce là enfin ces dernières années de disette qui s'estompent ?

« On plait forcément un jour où l'autre » m'a dit mon oncle.

Alors je suis pris d'espoir car il se pourrait qu'enfin je terrasse la magie noire,

Tous ces mauvais sorts qui me trainent aux basques,

Ce masque qui cachait jusqu'à mon habitant....

Harrrrghhh !!! Repos soldat !!!

Chaque chose en son temps, mon habitant s'exprimera bien assez tôt...

On peut marcher avec des craintes, mais pas avec crainte.

Je ne connais aucune rencontre qui aime écouter des plaintes.

Oui ! J'ai peur que cette esquisse ne soit qu'une feinte,

Mais je ne vais pas faire de ce baiser un tableau en demi-teinte.

Le temps à laissé d'exprimer les histoires à échec.

Et comme je le dis souvent :

On r'tient plus facilement les échecs aux succès, accessoirement quand ils conditionnent le goût des excès.

Excessivement célibataire, il est temps de laisser de côté ce statut de céli-par-terre

Car j'ai pris du retard.

Il est temps de laisser s'exprimer une histoire à succès.

De pacser l'Orient à l'Occident,

D'oxyder les fantômes du passé

Car toi comme moi, avons assez mangés du souvenir de ceux qui nous ont laissés.

Rares mes textes où les sentiments qui s'expriment ne sont pas issus d'histoires dans lesquelles

j'ai laissé des plumes.

Pour comprendre la valeur de ce texte, voici une citation :

« La rareté du fait donne du prix à la chose » . Jean De La Fontaine.

Ça veut dire que

Rencontrer l'été dans mon Slam

C'est comme se r'trouver nez-à-nez avec une rose en Haute-montagne.

C'est improbable !!!

Mais PUTAIN !  Ce que j'aimerai la rencontrer,

                         Ce que j'aimerai la ramasser.

MF CROM

MAD FINGER'S DAY

Report this text