Sans Fin (2)

Pascal Gay

Main tendue

Une consolation

A ne pas négliger




Dans son jardin

Une forteresse cachée

Brise passagère




Ici des cerises fatiguées

Des racines

Sur un bout de toit




Des édifices en cascades

Une vague et

Le monde revient




Tu iras vers

Vers ce point vers

Un pont




La comédie des fleurs

Et de l'imaginaire

Ante solitude




Derrière ces tours

Une vague de terrain

Tu marches calfeutré




L'espace désastre

Du soleil sans les astres

Le mot et le ciel




Détachée

Ma nouvelle peau est

Rongée jusqu'à l'os




Rien

Ni même l'amour

Ou la vie




De déceptions en déceptions

Tu souris

Je souris (un peu)




L'infinie tristesse

Non,

Je passe le temps




Des lendemains qui chantent

Je vous en prie

Taisez-vous




Si quelqu'un avait une idée

Pour combler le temps qui reste

Depuis le temps...




N'attends rien des gens

N'attends rien de toi

Attends simplement




Et tu rejoues

Sans cesse

Ton anéantissement




Oubliez-le souvent

Seulement parfois

Qui connaît-on ?




Signaler ce texte