Sept chevaux

Myc Martin

Chevauche Utopie

Jim Morrison             Melbourne, Floride, 1943 - Paris, 1971

James Douglas Morrison, dit Jim Morrison, né le 8 décembre 1943 à Melbourne et mort le 3 juillet 1971 à Paris. Chanteur et poète américain, cofondateur du groupe de rock américain The Doors, dont il fut membre de 1965 à sa mort.


The Doors                   1965-décès de Jim à 1971. 1971 à 1973

Groupe américain de rock, originaire de Los Angeles, en Californie. Formé en juillet 1965 et dissous en 1973, deux ans après la mort du chanteur Jim Morrison en 1971.

Rock psychédélique ; Acid rock ; Blues rock ; Opéra-rock

1967 : Jim Morrison

Ray Manzarek 1939-2013. Raymond Daniel Manczarek Jr., dit Ray Manzarek, né le 12 février 1939 à Chicago aux États-Unis et mort le 20 mai 2013 à Rosenheim en Allemagne, est un musicien américain, cofondateur et claviériste du groupe The Doors. la colonne vertébrale du groupe

Robby Krieger, né le 8 janvier 1946 à Los Angeles, État de la Californie. Le guitariste du groupe The Doors et l'auteur de nombreuses de leurs chansons, telles Light My Fire, Love Me Two Times, Touch Me et Love Her Madly.

John Densmore, né le 1ᵉʳ décembre 1944 à Los Angeles, est le batteur du groupe The Doors, dont il fut membre de 1965 à 1973.


*


États-Unis. John Fitzgerald Kennedy, mort assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas, Texas

Martin Luther King Jr., mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, dans le Tennessee

Fin des années 1960. Charles Manson 1934-2017 dirige la "Famille Manson" (créée mi-1967). 1969, série d'assassinats dans la région de Los Angeles. 9 août 1969 -par trois membres de la Famille- Manson commandite le meurtre de l'actrice Sharon Tate, alors enceinte, épouse du réalisateur Roman Polanski, et de quatre de ses amis.


Explosion du rock. Années 1960, LSD (interdiction à partir de 1964). "Lucy in the Sky with Diamonds" -The Beatles, juin 1967

La jeunesse blanche et bourgeoise se retourne contre ses parents aux vies formatées


Mouvement hippie -années 1960-1970, lutte contre la guerre du Vietnam 1955-1975

Guerre du Vietnam 1955-1975

1961-1963, Président John Kennedy. 1963-1969, Lyndon B Johnson. 1969-1974, Richard Nixon

Paris, 27 janvier 1973. Signature des accords de paix, armistice. Signés par le Vietnamien Le Duc Tho et l'Américain Henry Kissinger


Malcolm X, assassiné le 21 février 1965, quartier de Harlem, New York

L'Amérique afro-américaine se révolte avec les Black Panthers (créé octobre 1966)

Révolution sexuelle


le moment est favorable à la révolte à la contestation, à la transgression


En Californie, la musique est en effervescence, grâce notamment aux buvards imprégnés de LSD, largement consommés dans les milieux artistiques. Esthétique psychédélique. Déclin du LSD dans les années 1970, remplacé par d'autres drogues

San Francisco - Jefferson Airplane (rock psychédélique, créé 1965) - The Grateful Dead (rock éclectique, 1965)

Los Angeles, le Sunset Trip. Clubs le Whisky A Go Go, ... Frank Zappa 1940-1993 (éclectique, expérimental) - Led Zeppelin 1968-1980 (britannique, hard rock) - The Byrds 1964-1973 (américain, folk rock)


*


Le père de Jim George Stephen Morrison 1919-2008 est militaire -Jim reçoit une éducation stricte- et sa mère -castratrice-, Clara Clarke 1919-2005, femme au foyer. Il passe son enfance avec sa sœur Anne Robin -née 1947 à Albuquerque, Nouvau-Mexique-, son frère Andrew Lee /Andy -né en 1948 à Altos, Californie- et sa mère en multiples déménagements, en raison des mutations que l'armée impose à son père.

Enfant surdoué et incompris. Jeunesse mouvementée. Adolescent, il lit les livres de la bibliothèque de son école -rayon ésotérisme et démonologie.


Fan d'Elvis Presley, féru de littérature et de poésie, il s'établit à Los Angeles, Californie, où il étudie le cinéma à l'université UCLA -University of California Los Angeles en 1964-1965.


Il coupe les ponts avec sa famille. Il rédige sa biographie, ne mentionne pas ses parents.

Ou il ne revoit pas sa famille pour la protéger des médias, à la suite du succès des Doors dès 1967.


Jim, le monde dans lequel il vit n'est pas acceptable. Singulier, entier. Vit sa vie et la perd pour une idée : changer le monde.

 Il écrit des poèmes sur le toit d'un garage à Los Angeles. Lit Arthur Rimbaud, le poète américain Walt Withman 1819-1892. " Résistez beaucoup, obéissez peu."

William Faulkner, les poètes de la Beat Generation, Louis-​Ferdinand Céline, le marquis de Sade. Friedrich Nietzsche. Psychanalyse -Carl Gustav Jung-, culture amérindienne, chamanisme.

 

1968-1970. Il occupe la chambre 32 à l'Alta Cienega Motel -1005 La Cienega Blvd, West Hollywood.


A sa manière, il reste fidèle à sa manière à l'amour de sa vie, Pamela Courson 1946-1974. Étudiante en art. Rencontrée dans un club sur le Strip, où jouaient les Doors en 1966. Dépendance à l'héroïne et troubles mentaux, Pamela décède en 1974 à l'âge de 27 ans.


Ainsi que Baudelaire et Rimbaud -"Le Bateau ivre" (1871)- , Jim recherche l'enivrement : alors dans cet état, les hommes seront conscients. Abîmer la terre sur laquelle ils vivent, mener des guerres avec des armes terrifiantes, abuser des plus faibles.


Baudelaire (1864). "Il faut être toujours ivre. (...) Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."


Charleville, 15 mai 1871. Lettre privée écrite par Arthur Rimbaud à Paul Demeny.

"... Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens.

... il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, - et le suprême Savant ! - Car il arrive à l'inconnu !"


*


Jim fonde le groupe en 1965 avec Ray Manzarek -orgue, basse- étudiant en cinéma de quatre ans son aîné, rencontré à UCLA. Puis Robbie Krieger -guitare- et John Densmore -batterie.


Le pacte signé en 1968 entre les quatre musiciens : partage strictement équitable des royalties entre les quatre Doors, quel que soit l'auteur-compositeur des musiques.

Toutes les décisions sont prises en commun, chaque musicien possède un droit de veto en cas de désaccord avec les autres.


"On va gagner des fortunes", dit Ray. Jim répond : "nous allons devenir une lanterne romaine pour l'humanité."


Jim fabrique son personnage : il mincit, cascade de boucles brunes, look cuir, ceinture Concho Navajo, collier amérindien Cobra. Il calcule ses provocations sur scène. Il manie les mots, utilise les médias.

Solide collaboration entre Jim Morrison et Ray Manzarek. Les Doors écument les scènes des clubs du Sunset Trip. Mettent au point leur show. Professionnels mitigés, Jim "sous-Mick Jagger".


1967. Joel Brodsky 1939-2007, séance de photos noir et blanc, "The Young Lion Photoshoot." Jim nu, ivre. Il vient d'un autre monde, danse, la part obscure de Los Angeles. Les photos iconiques illustrent plusieurs albums des Doors.


1968. Documentaire The Doors Are Open

Je pense que de nos jours, surtout aux États-Unis, il faut être un politicien ou un assassin ou quelque chose de ce genre, pour vraiment être une superstar.


Jim, mi-sérieux, mi-ironique, le "Roi Lézard". Persuadé qu'il a en lui l'âme d'un Indien mort, alors qu'il avait quatre ans. Enfant, lors d'un trajet en voiture avec ses parents dans le Nouveau-Mexique entre Santa Fe et Albuquerque (64 km), il est témoin d'un grave accident de la route impliquant des Indiens Navajo. Un Indien agonise. Son âme se réfugie en Jim.  

Il joue un personnage, se crée une image. Provocations, roulades sur scène, incitations à l'émeute, confrontations avec la police.


La musique des Doors mélange jazz, folk, pop, blues -éclectisme de ses membres-. Jim écrit les textes, litanies poétiques. Voix claire, grave, puis rauque, profonde.

Rock rime avec poésie. L'achèvement du rock ; ensuite, "Rock is dead."

Trois excellents musiciens -piano et orgue de Ray Manzarek, guitare de Robby Krieger, batterie de John Densmore- et la poésie inspirée de Jim.

La réalité environnante. Confronter la description objective et le paysage intérieur, créer le choc flamboyant. Mélancolie. Blues, envolées lyriques, teinté du psychédélisme ambiant.

Rock garage et poésie Beat, écrite pour être dite à haute voix -Jack Kerouac, Allen Ginsberg, William Burroughs.


Jim est ami avec les artistes de son époque, Jimi Hendrix, Janis Joplin -le Club des 27.


*


Janvier 1967, premier album The Doors

Avril 1971. Sortie de "L.A. Woman", sixième et dernier album des Doors

A peine plus de quatre ans d'activité. Groupe météore.


1967, premier album The Doors. L'une de ses premières chansons "Break on Through (To the Other Side)" : passer de l'autre côté, vers un nouveau monde, la liberté, la lumière.

"Tu sais que le jour détruit la nuit, la nuit divise le jour, j'ai essayé de courir, j'ai essayé de me cacher, évade-toi, passe de l'autre côté".

Jim parle d'une fille, de l'autre côté d'un pont.


Album The Doors, 1967. Chanson The End.

"Father ? -Yes, son. - I want to kill you."

Jim, trip sous mescaline dans la vallée de la Mort. Improvisation. Sifflements de serpents à sonnette, rifs d'Orient, batterie napalm. Guerre du Vietnam.

Jim est ivre sur scène et lors des enregistrements. Il lance un poste de télévision par la fenêtre. Il arrose le studio avec la mousse d'un extincteur d'incendie.


Album Strange Days, 1967. Chanson Moonlight Drive.

L'une des premières chansons écrites par Jim. 1965, il fredonne les vers sur la plage de Venice Beach -ouest Los Angeles. Il décide Ray Manzarek à monter un groupe. Étrangeté, sensualité. Danger. Grâce, vulnérabilité.

"Nageons jusqu'à la lune, franchissons la marée, pénétrons le soir lorsque la ville s'endort pour se cacher."


Septembre 1967, album Strange Days.

Jim comprend que les Doors sont une énorme affaire commerciale. Faire des tubes, de l'argent. Jim n'est pas reconnu pour ce qu'il désire être : le leader d'une révolution. Il se consume de cette désillusion.

 

Album Strange Days. Chanson People Are Strange, 1967.

Jim, humeurs fluctuantes. Euphorie, arrogance, mégalomanie, dépression. La gloire aliène, solitude, descente d'acide. Chatoiements psychédéliques. Les arrangements du groupe sont inspirés par le cabaret européen à la Kurt Weill -Allemand, 1900-1950. Opéra révolutionnaire avec Bertolt Brecht.

"Les gens sont étranges / Lorsque vous êtes un étranger."


Troisième album Waiting for the Sun, juillet 1968. Chanson Summer's Almost Gone.

"Où serons-nous l'hiver venu ?"

Jim connaît deux saisons, été et hiver. Le froid approche.


Printemps et de l'été 1969, désert des Mojaves et Los Angeles. Jim tourne un film expérimental avec des amis,

The Hitchhiker HWY : An American Pastoral.

45 minutes. Jim traverse le désert en voiture décapotable, images fil rouge au centre du documentaire.


Album Waiting for the Sun, 1968. Chanson Five to One - live 1970.

Tension, l'explosion est proche. Rage, énergie, révolte.

"Personne ne sortira d'ici vivant".

"Tous ensemble, encore une fois."


Album Morrison Hotel, 1970. Chanson Waiting for the Sun.

Chaque chanson est un drame musical, poétique. Orgue aux couleurs de mer de Ray Manzarek, slide solo de Robby Krieger, frappes brutes de John Densmore.

"C'est la plus étrange vie / Que j'ai jamais connue."


Album Morrison Hotel, 1970. Chanson Roadhouse Blues.

Les Doors déclinent, le psychédélisme des années 1960 s'éloigne. Rock'n Blues rugueux. Alcool, voix rauque de Jim.

"Le futur est incertain, et la fin est toujours proche."


Album Absolutely Live, 1970 - New York. Chanson Celebration of the Lizard.

"Tour le monde est là ? La cérémonie va commencer."

Serpents-tambourins, long poème.


30 août 1970. Deux heures du matin. Île de Wight (île de la Manche, Royaume-Uni), les Doors montent sur scène.


Jim est capable de tous les excès. Drogue, alcool, sexe, provocation. Ombres et incohérences. Il refuse le rôle de sex-symbol. Il multiplie les incidents pendant les concerts. Sa réputation, la réputation du groupe, en souffrent. Plusieurs villes refusent de programmer les Doors. Le chanteur exaspère le groupe qui engage un vigile, afin de veiller sur Jim, d'éviter les débordements sur scène.


1970, année chaotique. 1971, Jim se ressaisit, il a des projets : adapter un roman au cinéma, publier ses poèmes, enregistrer l'album "L.A. Woman".


Avril 1971. Sortie de "L.A. Woman", sixième et dernier album des Doors. "Riders On The Storm", Cavaliers sous la tempête. Dernière chanson enregistrée par Jim. Voix profonde, mélodie planante, orage. La chanson fait référence à la poésie d'Hart Crane 1889-1932. "Praise for an Urn".

Ambiance électrique. Retour vers les racines blues et rock. Le producteur historique du groupe (cinq albums), Paul A. Rothchild 1935-1995, abandonne le projet -gros soulagement.

Désaccord avec le groupe, il n'aime pas la musique. Jim -marqué par la disparition de Jimi Hendrix et de Janis Joplin- est incontrôlable. Alcool, drogue.

Novembre 1970. Le groupe change de studio et enregistre l'album avec l'ingénieur du son Bruce Botnick -né en 1945. Une seule prise, ambiance détendue.

Chanson Love her Madly. "Sept chevaux semblent être sur la ligne de départ."


Fin des années 1960, délitement du Flower Power. Jim, surnommé "Jimbo". Il ne s'intéresse plus à la musique.


1er mars 1969, concert à Miami. Jim traite le public, d'idiots, d'esclaves. Police, menottes, arrestation sur scène. Jim est inculpé pour exhibitionnisme et incitation à l'insurrection.

20 septembre 1970. Dade County Public Safety Department. Photo prise par la police de Miami, Floride : "comportement indécent", "nudité publique", "outrage aux bonnes mœurs", "ivresse publique".

Août et septembre 1970. Procès à Miami pour attentat à la pudeur pendant le concert de mars 1969. Faux témoignages. Condamnation, Jim fait appel. Pas de nouveau procès en raison de sa mort.

2010, l'État de Floride gracie Jim et le blanchit des accusations portées contre lui.


Paris. Jim se réfugie à Paris, où il vit ses derniers jours. Plus près des poètes français. Il cherche du "réconfort" en France.

Il regrette d'avoir quitté les Doors.

Jim souhaite abandonner la musique, se tourner vers la réalisation de films : "la joie de jouer à pris fin ... La joie des films est le plaisir d'écrire."


Nuit du vendredi 2 au samedi 3 juillet 1971.

Paris. 17 mars 1971. Jim et sa compagne Pamela Courson -héroïnomane notoire. Jim ne fait rien. Il boit. Quartier du Marais.

Absence de Jim aux États-Unis. Les trois musiciens cupides négocient l'utilisation d'une chanson des Doors -Light My Fire- avec la firme automobile Buick, pour une publicité. A l'insu de Jim, en fureur.

Après la disparition de Jim, autre transaction lucrative, mésentente, procès.


Trois mois à Paris. contreculture et paradis chimiques. Voyages.

Jim fréquente la librairie Shakespeare and Co sur les quais. Dans les années 1950, les écrivains de la Beat Generation. Allen Ginsberg, Gregory Corso, William S. Burroughs.

Il se promène au cimetière du Père-Lachaise, pavés irréguliers, tombe d'Oscar Wilde. Il parle mal le français, lit Rimbaud, Verlaine, Mallarmé.

4ème arrondissement, 17 Rue Beautreillis, appartement au 3ème étage, sous-loué à une amie mannequin. Jim -27 ans- est retrouvé sans vie dans la baignoire, le matin, par sa compagne, Pamela Courson. Médecin. Arrêt cardiaque. Pas d'autopsie -alors non obligatoire.

(Amie Agnès Varda) night club le Rock'n Roll Circus -57 Rue de Seine, 6ème arrondissement. Jim achète de la drogue pour Pamela aux sbires de la bande de Jean de Breteuil  1949-1972, le dealer aristo des stars (compagnon de Marianne Faithfull). Jim consomme une partie de la drogue dans les toilettes, overdose. Par crainte du scandale, le gérant du club -Sam Bernett, né en 1945- organise le transport du corps dans l'appartement Rue  Beautreillis.


Décès le 3 juillet, inhumation le 7 juillet à Paris - décision de Pamela, car Jim était en mauvais termes avec sa famille et son groupe aux États-Unis.

La tombe est au cimetière du Père-Lachaise.


Rénovée en 1990 ; la famille de Jim fait apposer une plaque. Elle porte l'​inscription en grec :

« ΚΑΤΑ ΤΟΝ ΔΑΙΜΟΝΑ ΕΑΥΤΟΥ »

Selon son propre génie / démon - fidèle à son propre démon - contre ses démons intérieurs.


Jim est mort à Paris, aussi Oscar Wilde 1854-1900. Ce dernier a été condamné pour homosexualité, prison. Épouse, deux fils, sa famille rompt avec lui, change de nom. Oscar est brisé. Il passe trois ans à Paris et meurt dans une chambre minable de l'hôtel d'Alsace, 13 Rue des Beaux-Arts, 6ème arrondissement.


*


3 juillet 1969. 3 juillet, comme Jim. Mort de Brian Jones  1942-1969, ex-guitariste des Rolling Stones. Ingestion de produits illicites. Retrouvé mort au fond de sa piscine. Meurtre ?

18 septembre 1970. Mort du guitariste Jimi Hendrix  1942-1970 -ingestion de barbituriques.

4 octobre 1970. Mort de la chanteuse Janis Joplin  1943-1970 -overdose.


Avec Jim meurt une certaine idée du rock. Mort du rock qui voulait changer le monde.

Jim incarne une utopie qui préfère mourir, plutôt que se rendre. Rêve d'une vie plus belle, plus simple.



"Une carte du monde où l'Utopie ne serait pas marquée, ne vaudrait pas la peine d'être regardée, car il y manquerait le pays où l'Humanité atterrit chaque jour."

Oscar Wilde


*

Report this text