Teasing

Dame Gabrielle

On l’âme sportive et la souplesse cognitive

C’est bien vu de s’entretenir chez les trentenaires

Dans l’effort, on soulève les derniers freins plastiques

Motivé par un marketing de croyances fortement élastiques

Pour cible, parmi les plus costauds bon cru, le punk rocker pur jus.

Parce que plus étonné de voir les pipolitiques s’empiffrer

Ses intérêts privés de prestige lui donne à rêver

D’être invité au festin comme idée de destin.

Reste qu’il lutte contre les bobos, richards, slim et baggy.

Son cau-cauchemard, son combat de repli.

Que d’entrain pour sauver les apparences

Satisfaisant le sentiment d’appartenance.

C’est l’âge renonciateur pour qui s’essouffle dans l’allégresse

Ou étouffe sa peine par politesse.

Le sourire un peu plus désolée et moins vendeur

Devant l’intello courbetturé mais charmeur.

Ce socio-style ravi d’être en cohérence avec son époque

Affiche sa bonhomie et ses références en pack shot.

Ça désamorce tout critique qualifiant de naïvement idéale

Toute antique quête de vérité décidément inconsolable.

Son opinion relaie la tendance

Qu’il n’y a rien de plus vrai que la maîtrise de soi

Et de ses liquidités

Parce que faut bien sauver sa pitance et que le marché fait loi

Déjà de quoi se faire suer à se questionner.

Les esprits s’échauffent

Entre trouver son compte pour ce que ça coûte

Et déprimer de ses doutes sans honte.

Jusqu’à être sûr et sans peine

Devant celle qui fière de pas être une poupée publicitaire ou hautaine

A comme réflexe de culpabilité

De refuser avec le temps de se bonifier.

La chasteté en sponsor de la respectabilité

La réduit à être bonne sœur plutôt que sexuée.

Pour au final, s’enfermer à clé

Dans l’autel des valeurs rajoutées.

Ça fait preuve d’endurance pour préserver son con, sa connerie

Croyant bluffer la concurrence par une confuse retouche d’imagerie.

Et puis, on risque l’entorse

Entre choisir d’avoir des problèmes cardio-fessiers pour crime

Ou souffrir de sècheresse intime.

Report this text