Tendre amour

Cindy Roussel

Un tableau de David Hettinger m'a inspiré ce bout de poésie.

Dans ce puits d'amour, la fée dort, sa peau nue nimbée d'or.
Sa chevelure en effluve dansante qui chatouille les sens.
Je l'aime, je l'admire, la mire, sa bouche indolente m'attire.
Même lèvres closes, j'entends sa voix endormie qui chuchote et me grandit.
J'aime le creuset de ses mains engourdies, chaque détail me ravit ;
Du bout de ses ongles languis, à la ligne de hanche fleurie, jusqu'à l'ombre de ses pieds sur le tapis.
Je l'aime.

Report this text