trop tard

David Ralin

Grisonne l'automne

Sentiments qui foisonnent

Une romance qui ronronne

Poltron fredonne camiseul

Sur le quai emprisonné

Tu l'as laissé…

Personne.

Au guichet des cœurs apeurés

Babylone frisonne de pureté.

Chaque matin épouse la nuit

Sans courage malgré l'envie

Tes éclipses bourgeonnent à chaque lever,

Quelle trique tragique……

Le soleil rayonne d'obscurité

La pomme désirée a peine croqué,

Un autre l'a cueilli

Le froid t'a compromis

Restes à pleurer, frustre frustré aigri.

Quelle trique tragique……

Sans bravoure en amour

Rêves de ces courbures

Sans péchés pures murmure

A tes propres murs.

Magnéto, stop sur image

Grisailles en cage

Le sage nage en fuyard,

Du gâchis au saccage.

Même maladresse en carbone

P'tite fiotte chapote, chapote

Un myope aveuglé qui grelotte

A l'élan fracassé en rebelote

Chocotte, chocotte grignote

Raflée ta cagnotte

Il te reste à vivoter

Frivole solitude adulée…….

Report this text