Petit jeu érotique... Une lecture instructive......

florentin

Ecrit le : 29/03/2011

Il avait plu toute la journée, cette après-midi-là, tu m'avais semblé bien plus aguicheuse et coquine que d'habitude. En général, c'est un signe qui ne trompe pas. Tu voulais vraisemblablement t'amuser. Tu as toujours su agrémenter nos ébats de créativité pour ne pas tomber dans la monotonie comme tu aimes le dire.

………………………………

J'étais en train de lire un journal.

Toi de ton coté, tu lisais un magazine en buvant une tasse de thé.

Accroupie sur une chaise, tu avais tes lunettes sur le nez.

Tu semblais très absorbée par un article.

……………………………….

Toi « C'est intéressant ce que tu lis. »

Moi « Très décevant, tu sais qu'on vend plus d'aliments labellisés BIO que de surfaces cultivées déclarées. »

« De tout temps, il y a eu des arnaqueurs, tant qu'il y a d'argent facile à se faire, il y aura des truands. »

« Et toi. C'est intéressant ? »

« Oui. »

« C'est quoi. »

« Des exercices pour muscler les fesses et le ventre. »

« Elles sont pas mal tes fesses, pourquoi tu veux les muscler. »

« Il faut bien faire du préventif…… Bon, je peux te déranger un peu j'aurais besoin de toi ?»

« Oui, jolie demoiselle. »

« Vieille demoiselle. »

« Tu as de beaux restes. »

Tu enlèves ton peignoir et ta chemise de nuit. »

« Déshabille-toi. »

« Une urgence ?»

« Non, je voudrais essayer cette séance de musculation. »

Je me déshabille
« Je me mets où ? »

………………………………

« Ecoutes bien ton professeur. »

« Les lunettes et la coiffure, je veux bien comme professeur, mais la tenue … Moi si j'avais eu une prof comme ça à l'école mes leçons je les aurais appris par cœur sans problème. »

« Les garnements ne discutent pas en classe. » en me pinçant la joue.

« La tenue est moderne, le châtiment corporel c'est un enseignement à l'ancienne. »

« Hé, ton oiseau est au garde à vous. »

« Il a peur. »

« S'il n'écoute pas, je vais être obligé de le mettre dans ma bouche et de le manger. »

« Il vient de me dit la dernière fois, tu l'as mis dans ta bouche, mais tu ne l'as pas mangé. »

« C'était juste pour lui faire peur. »

………………………………

« Alors, je fais quoi. »

Tu regardes ta feuille :

« Le texte dit : [Ton Jule doit s'assoir en tailleur sur le sol sur un tapis de préférence ou quelque chose de confortable, les chevilles croisées entre les cuisses.] Ça tu sais faire. »

« Oui, madame. »

« Maintenant : [Je dois m'assoir face à moi, jambes écartées, en t'enserrant de mes jambes autour de la taille.] »

« Et… »

« Attends je pose la feuille. »

Nous nous regardons dans les yeux. Tu commences à me caresser. Mes mains se posent sur ta taille.Ta bouche s'approche de la mienne, nos lèves s'unissent, nos langues se mélangent et s'amusent entre elles. Le baiser est très long.

Pendant ce temps mes mains sont remontées sur tes seins pour les caresser. Puis ma bouche va à la hauteur de tes charmants monts d'amour, je les embrasse tendrement, ma langue titille tour à tour tes mamelons.

Ta main glisse dans mon entrejambe, enserrant mon sexe avec deux de tes doigts. D'un mouvement lent tu remontes en pratiquant de légères variations de pression jusqu'à son extrémité. Pendant ce temps, mes mains vagabondent sur ta taille, tes fesses…

« C'est écrit quoi dans ton texte. »

« T'occupes pas, je vais te montrer, je le connais par cœur le texte. »

Tu te soulèves.

Mes mains t'aident à avancer voir moi, tu t'empales sur mon sexe. La pénétration se fait naturellement avec l'aide de mes doigts qui écartent tes lèves pour faciliter l'exploration de ton intimité, ta grotte du plaisir est grande ouverte et ta fontaine coule, elle nous facilite la tâche.

Mes mains te plaquent contre moi, nos bouches se sont retrouvées.

Tu commences des mouvements de va-et-vient.

Maintenant mes mains te tiennent les fesses tout en les massant, je les accompagne dans leurs mouvements de balancier.

Tu contractes tes muscles par alternance. Mon sexe le ressent, les sensations sont bien plus intenses à ces moments là. Ton corps vibre à chaque contraction que tu fais.

Tu t'arrêtes.

« J'ai un trou de mémoire. »

« Là, normalement, tu vas jusqu'au bout, ça explose à la fin, c'est une tragédie beaucoup de morts peu d'élus… »

Tu prends la feuille :

« Alors : [Cette position du Kamasutra s'adresse surtout aux adeptes de yoga. En synchronisant votre respiration et vos mouvements, vous accroissez votre complicité sensuelle. Pour être totalement détendus, c'est la condition absolue pour cette position, pourquoi ne pas commencer par une séance de massage à l'huile dans une ambiance zen de bougies et de musique douce ?] Mince on va être obligé de tout recommencer la prochaine fois, ils ont écrit ça à la fin du texte, bon la synchronisation de nos respirations nous pouvons encore faire mais pour les massages à l'huile, c'est raté. »

« Tu sais, tu es vraiment mignonne nue avec tes lunettes. »

« Humm, toi tu veux que je continue… »

« Aller nous synchronisons nos mouvements et notre respiration. »

« Oui, on sait faire d'habitude. »

…………………

Tu reprends tes mouvements, d'abord très lentement, puis tu alternes mouvements plus rapides et plus lents.

Tes bras sont autour de mon cou. Nos bouches toujours collées l'une à l'autre.

Mes mains caressent tout ton corps.

Nos corps commencent à vibrer. Tes mouvements deviennent bien plus incisifs.

Je sens tes mains s'agripper à moi. Tu approches de la jouissance.

« C'est bon. »

« Va y. »

Tu fais une accélération dans ton va et vient. J'ai de plus en de mal à me retenir, ça devient impossible. J'explose en toi.

Tu continues fébrilement tes mouvements, mon sexe est encore dur, tu veux en profiter au maximum.

Je sens nos élixirs couler sur moi.

Ton corps s'assagit, tu m'embrasses, Tu me regardes.

« Tu me trouves toujours jolie. »

« Pourquoi, ça n'a pas changé depuis tout à l'heure. »

« Il parait, qu'après l'amour les mecs sont indifférents ? »

« Toi, tu es une prof mélangée à une fée, toujours aussi jolie même avec ses lunettes. »

« Humm, bisou. »

Le baiser final aussi long que je premier avec une tendresse infinie, nos corps avaient eu ce qu'ils voulaient. Nos âmes attendaient ce baiser doux et savoureux.

……….

« Elle s'appelle comment cette position ? »

« L'Union du Lotus ou Fleur de lotus, il existe une variante mais pas très confortable pour la femme, j'ai préféré te sacrifier, j'ai pris celle la plus confortable pour la femme. »

« Prof un peu vicieuse en plus, tu aimes faire souffrir tes élèves. »

« Le sacrifice n'a pas été trop dur. »

« Non un peu mal aux fesses, le sol est un peu dur. »

« En amour les choses doivent être dures……. La semaine prochaine ; il y aura une autre position, on pourra l'essayer…… »

Report this text