Ventre

Myc Martin

Feu

Kurt Cobain


États-Unis.

Fin années 1970 et début années 1980. Le bloc soviétique s'effondre. Génération X, crise économique, chômage, sida. Fin des années fric, désillusion.  

La récession du début des années 1990 est le nom donné à la période de ralentissement économique qui affecte le monde à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Essoufflement à la suite de douze années de reaganisme.

Conséquence du krach du 19 octobre 1987 « lundi noir » -effondrement de la Bourse.

En Amérique du Nord, les Savings and loan -caisses d'épargne- de l'industrie forestière sont confrontés à une baisse sévère, qui conduit à la crise des Savings and loan et met à mal l'économie américaine.

Le 3 novembre 1992, George H. W. Bush, républicain, n'est pas réélu. Président Bill Clinton, démocrate.


Côte ouest, Aberdeen, les compagnies informatiques commencent à s'installer.

Post-punk -sans valeur, bon à rien. Génération grunge -crasse. Rock-garage rebaptisé.  Style inventé par des groupes tels Pearl Jam. Soundgarden. Alice In Chains.

MTV chaîne globalisée fabrique en série les contestations culturelles assimilables.


La musique pop se répète, rien ne semble dépasser ce qui a été produit en une cinquantaine d'années, depuis le milieu des années 1950, jusqu'au début des années 1990. La culture grunge rock, plus institutionnelle vers les années 2000, véhicule liberté et intensité.


Aberdeen, ville forestière -scieries- à 150 km de Seattle, Etat de Washington, à l'Ouest, côte de l'océan Pacifique. Climat morose, froid. Ville la plus pluvieuse des États-Unis.

Amérique middle-class années 1980-1990. George H. W. Bush    président 1989-1993. MTV.


1210 East First Street. La mère de Kurt Cobain, Wendy, est femme au foyer -née en 1948.

Le père Don(ald) Leland Cobain, mécanicien automobile -né en 1946.

Trois après Kurt naît sa sœur Kim(berly) -24 avril 1970.

Des oncles, des tantes. Des Ploucs, selon Courtney Love. Kurt est curieux, souriant. Hyperactif -les médecins conseillent de lui donner du Ritalin pour le calmer, "la pilule de l'obéissance".

Blondinet gringalet, il flotte dans son jean à pattes d'éléphant. Isolé à l'école -pas le genre football américain.

Dessin, musique. Il crée une bande dessinée avec des personnages récurrents. Influence sur l'écriture de ses chansons. "Mr Moustache", féroce caricature de son père Don.

Kurt écoute les Beatles, les Byrds. Il joue de la batterie et de la guitare hawaïenne, cadeau de sa tante pour ses huit ans.

Jimi Hendrix et Kurt -club des 27-, deux guitaristes gauchers de Seattle.


En 1976, Wendy demande le divorce. Début des problèmes pour Kurt.

“Je déteste Maman, je déteste Papa, Papa hait Maman, Maman hait Papa, tout ça me rend triste.”

Les ragots vont bon train, Kurt a honte de ne plus vivre dans un foyer uni.

 Il est ballotté, chez sa mère, son père, sa tante, ses grands-parents maternels.

Une scène morbide marque Kurt profondément. 14 ans, il est en 4ème, part pour le collège avec deux copains, coupe à travers bois. Un homme s'est pendu à un arbre la nuit précédente. Kurt connaît la victime, le frère d'un ami. Le cadavre a un angle bizarre, membres tordus. Les secours sont alertés. Kurt, fasciné pendant plus d'une heure. Il reste obsédé par la scène -des références dans ses chansons et dessins.

En 1984 (17 ans), il convainc sa mère de le prendre chez elle. Elle est remariée avec un homme qui la trompe. Elle s'irrite contre Kurt.

Tentative de suicide. Il s'allonge sur la voie ferrée mais le train qui devait l'écraser, passe sur la voie d'à côté.


Kurt auditionne pour rejoindre les Melvins mais n'est pas retenu. Par la suite, il invitera le groupe à assurer les premières parties des shows Nirvana de la tournée européenne In Utero.


D'abord pas de groupe, Kurt joue de tous les instruments.

1985-1986, premier groupe punk hardcore, "Fecal Matter" -d'abord nommé, "Organized Confusion". Batteur des Melvins Dale Crover -né 1967- à la basse et le voisin Greg Hokanson à la batterie. Cassette démo. Kurt rencontre Krist Novoselic -né 1965-, qui travaille au Burger King local. "Spank Thru", ode à la masturbation.


1987, création de Nirvana.


Kurt s'installe avec sa copine Tracy Marander à Olympia -culture, arty-, loin d'Aberdeen, la ville du rejet.


"Le rock est l'expression de la liberté en musique. Ce qui veut dire faire et jouer ce qu'on veut. Nirvana signifie, se délivrer de la douleur et de la souffrance du monde extérieur et ça rejoint ma définition du punk rock" - Kurt, journal


Hindouisme. Nirvana, concept philosophique de l'hindouisme, du jaïnisme et du bouddhisme. Extinction -du feu des passions, de l'ignorance- ou libération -du samsara, cycle des réincarnations.


Kurt vit de petits travaux -Tracy assure le quotidien. Kurt écrit des chansons pour Nirvana. Kurt et Krist recherchent un batteur (5 essais) et enfin, Dave Grohl -né 1969.

Le trio est complet. Ils jouent mal à part Dave Grohl, moins mal.

Ils crient. Pom-pom girls sous les paniers de basket.


*


Sortie 15 juin 1989. Bleach -décolorant-, premier album, succès limité.

Emergence du rock alternatif, grunge et underground.

Le machisme WASP -Mr Moustache. Caricature de son père Don. Le fait divers sordide -Paper Cuts. Le sentiment d'échec -Negative Creep. L'énergie salvatrice de l'amour -Love Buzz.


Nirvana, euphorie des débuts. Désintéressé, pas encore l'énorme machine à hits.

Kurt, vie frugale, hors du monde. Le groupe est sur la route à travers les Etats-Unis, à bord d'un vieux Dodge défoncé.


*


Album suivant signé chez DGC, major filiale de MCA, dirigé par le célèbre producteur David Geffen -né en 1943 ; musique, film, théâtre. Plus tard, co-fondateur des studios DreamWorks SKG (1994).

Avances confortables, l'argent coule à flot. Kurt quitte Tracy et papillonne à droite, à gauche.


"Nevermind". Lyrisme brutal, douceur paradoxale. Violence et poésie traduisent la mélancolie du temps.

Kurt devient l'étendard de toute une génération de jeunes gens révoltés et désenchantés. Il semble refuser les compromissions, auxquelles ont cédé les stars de la décennie précédente.

Paradoxal : Kurt signe avec une major de l'industrie musicale. Il demande à un journaliste spécialisé d'écrire la biographie officielle de Nirvana -Michael Azerrad, collaborateur du puissant Rolling Stone.

Mais il ne supporte pas le statut de Rock Star, de porte-parole de la jeunesse, la pression des médias -journalistes, photos.


Nevermind

-ça ne fait rien-, sortie 24 septembre 1991 (DGC Records).

Image : la piscine, le bébé sous l'eau, le billet de un dollar.

L'album devance Michael Jackson pour les ventes à Noël 1991.


About A Girl. You Know You're Right. Dive. Drain You. On A Plain

Polly -l'ignominie du viol.

Smells Like Teen Spirit. Une amie dit à Kurt "Tu sens l'esprit adolescent". Kurt y voit une allusion anarchiste. En réalité, Teen Spirit est le nom du déodorant de la copine de Kurt à l'époque.


Kurt chante avec son ventre, centre névralgique de ses douleurs.


*


Kurt montre sa fragilité, il rompt avec une certaine vision du rock, il contribue à "redéfinir la masculinité" dans le monde de la musique.

Nirvana, relative facile d'accès ; voix unique, style reconnaissable, puissance, son unique.

De nombreux jeunes commencent la guitare ou la batterie en écoutant Nirvana. Début années 1990, MTV. Voix éraillée, riffs de guitare âpre, textes désespérés.


Sa vie durant, Kurt est traité de "Pédé". Son père Don déteste ses cheveux longs, ses manières qu'il juge efféminées. Kurt s'en glorifie / s'en moque. Il participe à des manifestations et des festivals gays et lesbiens.

 il tague "God is Gay" sur les murs d'Aberdeen, sa ville natale.

Kurt est fasciné par la construction des genres. Eye-liner charbonneux. Il pose en robe, une du magazine "Request" (novembre 1993).

Après Bowie 1947-2016 et Bolan -T. Rex. 1947-1977-, il manie l'esthétique androgyne. Il se travestit pour choquer les bien-pensants, à une époque qui ne songe plus à s'amuser, dans l'Amérique puritaine de George H. W. Bush.


*

Au cours des deux dernières années de sa vie.

Dans les festivals où il se produit, Kurt se déguise hors-scène. Il passe incognito, va et vient à sa guise. Été 1992, il se promène, assiste aux concerts des autres.


Kurt est complexé par sa maigreur.

Chétif, douleurs à l'estomac, il ne parvient pas à prendre du poids. Il empile les couches de vêtements. Deux jeans l'un sur l'autre, deux ou trois chemises ou t-shirts, parfois sous un pull ou une veste.

Converse noirs -il relance la marque déclinante.


*


Sévères douleurs d'estomac. Les cinq dernières années de sa vie, Kurt vomit souvent de la bile, "douleurs nauséeuses et brûlantes" à l'estomac. Imprévisibles, pas de remède. Kurt voit des spécialistes, essaye des traitements. Maladie pas courante, pas un ulcère.

Trouble psychosomatique, traumatisme refoulé ? Un moment, les laitages et les fromages apaisent la douleur. Puis l'héroïne, à faibles doses -fatale erreur. Prétexte ? A fortes doses.


1874, Charles Romley Alder Wright, chimiste anglais, synthétise l'héroïne. Préparation brute de la diamorphine. Produit semi-synthétique obtenu par acétylation de la morphine, naturellement présente dans l'opium -le latex séché de certaines espèces de pavot.


L'héroïne c'est atroce. J'ai décidé de soulager ma douleur au moyen de petites doses d'héroïne et pendant trois semaines entières ça a colmaté un peu, mais ensuite la douleur est revenue alors j'ai arrêté. C'était une connerie et je ne le referai jamais et je plains vraiment quiconque croit pouvoir utiliser l'héroïne comme médicament, parce que ça ne marche pas. L'état de manque ressemble en tout point à ce que vous avez entendu dire, on vomit, on sue, on chie au lit exactement comme dans le film "Moi, Christiane F." C'est atroce, laissez tomber.

Kurt, journal, 1992


1978. "Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…" Livre de Christiane Felscherinow, Allemande, née en 1962.


*


Il entame une relation suivie avec Courtney Love -née 1964-, rencontrée en 1990 dans un club de Portland, Oregon.


Courtney Love -née le 9 juillet 1964 à San Francisco.

Sa mère, Linda Carroll, est psychothérapeute

son père, Hank Harrison, est manager de groupes de rock, tel Grateful Dead. Il fait faire à Courtney un trip au LSD alors qu'elle a quatre ans

Sa grand-mère maternelle est la célèbre romancière américaine Paula Fox 1923-2017.

Courtney trouve jeune sa vocation d'artiste.

 Chanteuse du groupe Hole (1989). Junkie.

« Je veux que toutes les filles du monde prennent une guitare et se mettent à crier ».


Courtney risque d'être éclipsée par le succès de Kurt. Elle répond

Je m'en fous, j'aime ce mec. Mon prince charmant sur un putain de cheval blanc.


Courtney, l'amour de la vie de Kurt. Il se marie puis désire -paraît-il- divorcer. Kurt remercie Courtney, elle l'incite à exprimer sa virilité, lui qui n'hésite pas à se déguiser en femme, à porter du vernis à ongles et de l'eye-liner

"je parade autour de toi comme l'anneau à mon doigt."


24 février 1992, mariage sur la plage de Waikiki, à Hawaii.

Courtney se drogue pendant la grossesse, problèmes avec les services sociaux.

18 août 1992, naissance de Frances Bean -hommage à l'actrice américaine Frances Farmer 1913-1970. Différente, trop audacieuse pour l'époque. Alcoolisme, internement

"Bean", car le fœtus ressemblait à un haricot lors des premières échographies.


Frances Bean est artiste visuelle, mannequin et musicienne. Une beauté.

Relation tendue avec sa mère Courtney Love -instable, alcool, drogue. Squelettique.


Courtney et Kurt, cures de désintoxication.


10 février 1992

Kurt se caricature : un fil, torse nu -trois traits pour les côtes-, cheveux raides, yeux spirales. Il signe :

«Je ne sais pas jouer et je m'en fous ! Kurdt Cobain ROCK STAR».

Dessin offert au photographe Jacque Chong, alors que Nirvana est en promo pour l'album Nevermind à Singapour en 1992.


1991-1992, après la tournée "Nevermind". Kurt menace de tout lâcher pour la peinture. Nirvana entre parenthèses. Il refuse un gros chèque pour repartir en tournée, il loue avec Courtney -enceinte- un appartement 3 pièces à Los Angeles, quartier de FairFax. Il écrit des chansons pendant plusieurs mois (essentiel de "In Utero"), il peint : acrylique ou huile. Parfois sang, sperme, excréments. Cheveux, terre, coupures de journaux.

Été 1992, Projet d'ouvrir sa propre galerie.


*


Kurt reste actuel

Par ses textes, Kurt lutte contre l'organisation patriarcale de la société.

Kurt est  attaché à un idéal féministe et au respect de tous, un credo anti-macho.

Danny Goldberg, manager de Nirvana  1990-1994 -"second père" pour Kurt. Au début de sa carrière, Danny a collaboré avec Led Zeppelin.


Kurt éveille les consciences aux théories féministes. Il milite pour le droit à l'avortement.

La chanson "Rap Me" ("In Utero", 1993) qui passe en boucle sur la FM, parle de viol. Il répète plusieurs fois le mot "viol", afin qu'il ne soit plus caché, tabou. Le viol est un fléau contre lequel il faut agir.


Kurt multiplie les dons aux associations qui luttent contre les violences faites aux femmes. Avec Courtney, il participe à des concerts caritatifs pour soutenir la création de maisons abritant les victimes de violences conjugales.

Lors d'un concert en Argentine, il refuse de chanter "Smells Like Teen Spirit" car le public a hué le groupe en 1ère partie, Calamity Jane (groupe de femmes).

Il soutient, aide, conseille Hole, la formation de Courtney, les Breeders, L7.

Kurt est compagnon de route du mouvement Riot Grrrl, vague féministe qui envahit l'art et le rock.


Il défend publiquement les droits de la communauté LGBT

"J'aimerais être gay, juste pour faire chier les homophobes."


Restreindre la vente libre d'armes à feu.


*


Kurt, panthéon musical : "Raw Power", Iggy and The Stooges (1973), pionniers du punk rock, produits par David Bowie.

Les Pixies, les Wipers, Sonic Youth, les Beatles, R.E.M., Daniel Johnston.

Kurt admire sans borne le bluesman noir Leadbelly 1885-1949.

Obsession de la musique, recherche permanente de mélodies.

"La voix de Kurt a une âme incroyable, elle transpire la vulnérabilité et l'intimité comme rarement". Danny Goldberg, manager.

La langue de Kurt est mystérieuse, pleine d'images, énigmatique.


*


Kurt aime la poésie,

Charles Bukowski. Love Is a Dog from Hell. L'Amour est un chien de l'Enfer,  

les œuvres des Beats -particulièrement William Burroughs.

La Beat Generation. Etats-Unis, années 1950 : le poème Howl (1956) d'Allen Ginsberg. Sur la route (1957) de Jack Kerouac. Le roman Le Festin nu (1959) de William S. Burroughs   ...


Il lit, relit  Le Parfum de Patrick Süskind (1985) - l'histoire d'un meurtre.

Kurt : « J'ai lu Parfum, de Patrick Süskind, une dizaine de fois dans ma vie et je ne peux m'arrêter de le lire. C'est comme quelque chose qui est juste stationnaire dans ma poche tout le temps, ça ne me quitte tout simplement pas. »


Camille Paglia. Écrivaine, polémiste et critique sociale féministe américaine d'origine italienne, née en 1947.

Le courant libéral du féminisme, "féminisme Amazone". Exhortation à l'agressivité.

"... remettre la liberté et l'indépendance au centre de la condition féminine, non comme un but mais comme un point de départ. Cette proposition est libertaire, individualiste, et place la liberté d'expression comme valeur cardinale. Cela implique de s'affranchir de l'Etat, mais aussi... du féminisme. "

«Le destin des femmes est de diriger les hommes et elles doivent reconnaître ce pouvoir en se réappropriant les rôles de grande dame, de dragon, et de femme fatale.»


Le manifeste SCUM de Valerie Solanas 1936-1988. Le 3 juin 1968, elle tire trois balles sur Andy Warhol, qui frôle la mort.


 Finalité du texte : la castration et l'éradication progressive des hommes, au profit des femmes et pour un monde meilleur.

« Vivre dans cette société, c'est au mieux y mourir d'ennui. Rien dans cette société ne concerne les femmes. Alors, à toutes celles qui ont un brin de civisme, le sens des responsabilités et celui de la rigolade, il ne reste qu'à renverser le gouvernement, en finir avec l'argent, instaurer l'automation à tous les niveaux et supprimer le sexe masculin. »


Kurt : "[Solanas] était une féministe militante qui, à mon avis, avait des idées incroyables. Tout le monde l'a traitée de folle parce que les idées sont assez violentes. [The book] dit à peu près que les femmes devraient gouverner la terre, et je suis d'accord avec cela."


*


Haine, désespoir, mort, fragilité, viol. Viscères, douleurs, thèmes récurrents de ses chansons, carnets intimes et dessins.


Kurt n'aime pas être rangé dans une case. Le milieu underground a renié la pop des dernières années. Kurt ne comprend pas :

Les Ramones sont pop, les Sex Pistols sont pop. Les Clash, pop. Black Flag, pop d'une certaine manière. Je voulais faire du Led Zeppelin, du punk rock extrême et en même temps, une pop totalement naïve.


Coups de cœur : les Écossais des Vaselines. Aerosmith. Queen. John Lennon et les Beatles.

Il critique Pearl Jam -mais regrette ensuite. Les Gun'N'Roses -détestation / altercation avec Axl Rose.


Kurt aime être sur scène. Il est contrarié par le moindre incident technique. Humour acide, narquois, macabre. Il mime un aliéné sortant de l'asile.


Dessins, peintures. Collages, vidéos. Kurt signe Kurdt.


Dans ses carnets, des cadavres démembrés, extraterrestres, pantins désarticulés. Il aime les graffitis, sur les murs d'Aberdeen ou de ses appartements : "God is Gay". Il collectionne frénétiquement les objets sur ces thèmes. Tordus, macabres, rageurs, sombres. "Un artiste a un besoin constant de tragédie". La pochette d'"In Utero" : photographie par Kurt, chaque élément est disposé avec minutie.


Kurt est fasciné par l'anatomie. Le corps humain, le système d'évacuation, de reproduction. Il collectionne les modèles anatomiques en plastique pour les médecins. Intestins, anus, estomacs, vagins, vulves, fœtus. Dans ses chansons, dessins, photos.

Boîtes en forme de cœur, boîtes de médicaments, vieilles poupées en porcelaine, jouets. Singes musiciens : Chim-Chim est le préféré -voir la pochette verso de "Nevermind".


*


Sortie 13 septembre 1993, album In Utero -dans l'utérus (DGC Records).

Pochette, un nu écorché féminin, doté d'une paire d'ailes. Abrupte beauté.

Serve The Servants. Rape Me. All Apologies.

Le label remastérise l'album, rend les basses moins agressives -doute.


In Utero. Rape Me (1993). Viole-moi

Michael Azerrad, biographe du groupe (1993).

Kurt : "Il s'agissait en fait de viol... mais maintenant je pourrais certainement l'utiliser comme un exemple de ma vie au cours des six derniers mois ou de l'année, facilement."

 "I'm not the only one". Refrain "Je ne suis pas le seul". Azerrad suggère : Kurt, Love et leur fille ont été blessés par les médias et l'attention du public.


Avec Courtney, son épouse, la chanteuse de Hole. 18 mois de bonheur relatif, avec sa femme et Frances Bean. Héroïne, menaces de suicide répétées. Courtney ne réussit pas à apaiser Kurt.

Mal-être. Les deux musiciens de Nirvana semblent ne rien remarquer. Kurt se sent incompris, s'isole.


Les camescopes deviennent abordables pour le public au tournant des années 1990. L'image devient omniprésente, dans le quotidien. Kurt se filme avec Courtney et Frances Bean. Avec Krist Novoselic, Pat Smear et Dave Grohl. Énorme masse de vidéos et photos par les fans.

Révolution, la chaîne MTV. Nirvana émerge au moment où MTV devient la chaîne de la jeunesse, grâce à la musique. Importance de l'image dans la musique. Michael Jackson et Madonna calibrent leurs clips, afin qu'ils soient diffusés à la télévision. Sting et Dire Straits entament le hit "Money For Nothing" (1985) par l'injonction "I want my MTV", slogan de la chaîne.


Les clips de "Come As You Are" et de "Smells Like Teen Spirit" tournent en boucle.

Pour Kurt, MTV pour Kurt est une bénédiction / malédiction. Rock Star prisonnière, diffusion d'une facette réductrice de son être, de son art.

Nirvana est partout : radio, t-shirts, dans les discmans -baladeurs CD-, dans les premiers iPod -baladeurs numériques.


*


18 novembre 1993, sorti le 1er novembre 1994 (DGC Records). Album live MTV Unplugged -débranché, acoustique.

Bougies, lys noirs. Kurt est l'ombre de lui-même. Sans apparat, sans artifice. Ils jouent leurs hits, des reprises.

Guitare favorite de Kurt, étui personnalisé. Semi-acoustique, modèle rare, le D-18E fabriqué en 1959 par le luthier américain C.F. Martin & Company -Nazareth, Pennsylvanie-, à seulement 302 exemplaires.


Écorché vif, en proie à la dépression et à la dépendance aux drogues, Kurt Cobain s'inquiète auprès de l'animatrice Amy Finnerty des réactions du public. Il craint que les spectateurs n'aient pas apprécié cette session acoustique.

Amy Finnerty : «Kurt, ils pensent que tu es Jésus-Christ».


*


Février 1994

Nirvana entame sa tournée européenne pour promouvoir son nouvel opus In Utero paru en septembre 1993. Cette tournée fait suite à un périple démarré dès octobre 1993, qui marque le retour sur scène du trio après deux ans d'absence aux Etats-Unis.

Kurt Cobain utilise une guitare Fender Mustang pour gaucher, durant la tournée «In Utero».


15 février 1994. Paris. Youri Lenquette -photographe né en 1956 à Cahors.

Milieu de la nuit. Au mur, photo d'un temple d'Angkor

Youri ne s'est pas préparé. Sûr que Kurt ne viendra pas. Il connaît les musiciens depuis 3 ans, ils détestent les photos.

Kurt vient. Vieux pull vert, mité, détricoté. Jeans, ceinturon au-dessus du nombril. Vagues cheveux blonds, gras. Plaques sur le visage.

Les autres musiciens viennent, les copines. Photos par intermittence.

Kurt a un revolver à la main -chargé ? Coiffe de plumes amazonienne. Mascara sur le pli des yeux. Pas l'air triste. Poses gracieuses, dandy glam. Kurt place le canon du pistolet dans sa bouche, le frotte sur sa tempe, le pointe sur l'objectif. Il a précédemment fait des photos comparables aux États-Unis.

Kurt avec son pistolet, mythologie du rock : Johnny Cash a posé avec un pistolet.

Dîner entre amis. Lenquette connaît bien Kurt : été prochain, projet d'aller voir le temple au Cambodge, dont la photo orne le mur.

Kurt déprimé souhaite arrêter. Drogue.

Éclairage maladroit, intensité floue.

 "On s'est amusés ce soir-là."


En mars 1994, alors qu'il se trouve à l'hôtel à Rome en compagnie de sa femme et de leur fille, Kurt Cobain est au plus mal. Il tente, une première fois, de mettre fin à ses jours en consommant une forte dose d'antidouleurs. Retrouvé inconscient par Courtney Love, il échappe à la mort. Son geste est accompagné d'un mot d'explication

 "Comme Hamlet, je dois choisir entre la vie et la mort. Je choisis la mort."

Un porte-parole parle d'"accident" aux médias.

Buzz Osborne des Melvins se souvient aussi que le soir du 1er mars 1994, Kurt le prévient que ce sera le dernier concert de la tournée, qu'il souhaite quitter Nirvana, mettre fin à son mariage et rentrer chez lui.

"Je devrais faire ça en solo", dit-il.


Mars 1994

Munich, dernier concert de Kurt Cobain. "Heart-Shaped Box" -inspirée à Cobain par sa relation avec Courtney Love- est le 23e titre que le groupe joue sur scène ce soir-là. Le dernier pour Kurt Cobain.


Iggy Pop dira, à propos de Kurt Cobain, pour Rolling Stone

Il s'agit du dernier exemple dans le rock'n'roll d'un pauvre gosse sans famille, issu d'un coin rural et éloigné, qui a su avoir un immense impact émotionnel sur la jeunesse du monde entier.  


Seattle, quartier Denny Blaine, 71 Lake Washington Blvd East. Région du nord-ouest des États-Unis dont Kurt est originaire. Acquisition d'une maison.

Maison au style architectural Queen de la fin du XIXe siècle.

« Située au cœur du parc de Denny Blaine, la propriété de 760 mètres carrés, construite en 1902, dispose de quatre chambres ainsi que de quatre salles de bains. Basée à quinze minutes du centre-ville, elle offre une vue imprenable sur le lac Washington et les cascades de Seattle. »


Kurt, dernières semaines chaotiques. Incontrôlable, il erre chez lui de pièce en pièce, une arme en main. Courtney quitte la maison de Seattle.


30 mars. Kurt, cure de désintoxication à Los Angeles -Exodus Recovery Center. Il s'échappe le 1er avril, introuvable. Courtney engage Tom Grant, détective privé, pour retrouver le chanteur.

Seattle, vendredi 8 avril 1994. Un électricien découvre le corps de Kurt dans une pièce, au-dessus du garage de la maison.


Importante prise d'héroïne -1,2 mg. Trois fois la dose mortelle pour un addict. Valium -un tranquillisant. Les consommateurs fortement habitués à la prise de drogues, sont suffisamment lucides pour accomplit de tels actes (suicide).


Seringues, dernier shoot, fusil de chasse. Balle dans la tête (bouche. A bout portant). La mort remonte au mardi 5 avril 1994.


Les autorités retrouvent une lettre adressée à Boddah, l'ami d'enfance imaginaire de Kurt. À la fin de celle-ci, il conclut par les paroles d'une chanson de Neil Young -1979. My My, Hey Hey (Out of the Blue).

« It's better to burn out than to fade away »

"Je suis un gosse, trop erratique et trop instable ! Je n'ai plus de passion, alors rappelez-vous : il vaut mieux brûler franchement, que s'éteindre à petit feu."


Avant le post-scriptum pour Courtney et Frances Bean (1 an 6 mois), Kurt écrit

"Paix, amour, compassion."


Kurt demande ensuite à son épouse :

« Tiens bon pour Frances. Pour sa vie qui sera tellement plus heureuse sans moi. »


*


Le corps de Kurt Cobain est incinéré. Ses cendres sont divisées en trois parties :

une partie est déposée dans un temple bouddhiste à New York,

une partie, dispersée dans la rivière Wishkah, dans l'État de Washington. Kurt a passé du temps au bord de cette rivière qui traverse Aberdeen

une partie, à Courtney Love. Urne rose en forme d'ourson -cendres et une mèche de cheveux. Volée en juin 2008.


*


Report this text