Vote blanc

Arnaud

Rupture amoureuse et avortement

Ce drapeau blanc je l'ai hissé non pas par choix;

J'ai beau m'égosiller, tu n'l'entends pas ma voix;

Pourtant j'me positionnais complètement cette fois;

Mais on m'a dit « tu votes blanc mon gars, c'est comme ça »;

Est-ce qu'un vote blanc s'apparente à un prompt silence?;

Si c'est l'cas, j'en ai pas encore trouvé le sens.


Plein de rancune quand je croise le regard vif d'Aphrodite;

Je persiste à me mettre à genou devant Artémis;

Bien qu'la seule à accueillir mes prières soit Némésis;

C'est pour ça que chaque jour je frôle cette putain de cardite;

Soutiens-moi bébé, oui soutiens-moi, mais surtout ferm'la;

Rest'ici, oui rest'ici mais surtout casse-toi de là.


L'espace infini d'mon absurdité rempli d'images;

L'unique chose manquante à ce beau délire est un visage;

Raison pour laquelle je dépose tout et joue à l'aveugle;

Crois-moi c'est pire qu'une vie à la Robinson dans la jungle;

Soutiens-moi bébé, oui soutiens-moi, mais surtout ferm'la;

Rest'ici, oui rest'ici mais surtout casse-toi de là.


Mais toi tu m'lâches ça d'un air bête et sans prélude;

Tu penses juste aux tuées que tu risques de louper;

Bah ouais merde c'est l'été faut quand même profiter;

En fin d'compte trop fidèle à tes sales habitudes;

Mais j'reste surpris par tant d'originalité;

Au fond c'est sûrement juste ton petit côté prude.


Plus j'regarde tes yeux, plus je vois que t'es sincère;

Et plus les heures passent, plus je m'imagine être père;

Mais la dame de pique peut niquer un jeu complet;

J'avais beau avoir une stratégie infaillible;

C'est toi qu'avais la carte pour la rendre illisible;

Alors tu mises tapis et t'empoches le cachet.


Plein de rancune quand je croise le regard vif d'Aphrodite;

Je persiste à me mettre à genou devant Artémis;

Bien qu'la seule à accueillir mes prières soit Némésis;

C'est pour ça que chaque jour je frôle cette putain de cardite;

Soutiens-moi bébé, oui soutiens-moi, mais surtout ferm'la;

Rest'ici, oui rest'ici mais surtout casse-toi de là.


L'espace infini d'mon absurdité rempli d'images;

L'unique chose manquante à ce beau délire est un visage;

Raison pour laquelle je dépose tout et joue à l'aveugle;

Crois-moi c'est pire qu'une vie à la Robinson dans la jungle;

Soutiens-moi bébé, oui soutiens-moi, mais surtout ferm'la;

Rest'ici, oui rest'ici mais surtout casse-toi de là.


Un verre de gin dans la main gauche je me questionne;

Une clope dans la main droite j'attends qu'le jour se lève;

J'vois plein d'étoiles dans le ciel mais quelle est la bonne?;

J'te laisse ta couronne de reine, moi j'veux juste la fève;

Pour le moment je pense à mes futures tactiques;

Celles qui permettront de coucher la dame de pique. 

Report this text