4,3,2,1.... PARTEZ

manolita83

humour au travail

   9 heures , le bureau est en effervescence, tout est paramétré, un rapide débriefing et je file à mon rendez-vous. 45 minutes d'embouteillage... ouf! je suis pile à l'heure. J'ai mal aux pieds(j'aurais dû mettre des talons moins hauts!) et je me sens boudinée dans mon tailleur mais working girl , j'ai triché pour un pantalon -blazer, fait trop froid pour montrer mes gambettes. Comme toutes les filles, je file aux toilettes pour une revue détaillée : cheveux? ok! le maquillage? passable allez hop un coup de gloss! la tenue? penser à rentrer le ventre et se tenir bien droite ok! Je retourne "sereine" dans ce majestueux hall  d'hôtel à attendre......

    10 heures 20 ma Rolex de pacotille affiche 10h 20, depuis plus de 20 minutes je fais les cent pas. Ma patience a des limites, mon temps aussi, je désespère devoir ainsi poireauter en plus j'ai mal aux pieds. Tant pis à 10 heures 30 je rends les armes, je ne m'éternise pas et au pas de course , je repars , bilan?? à nouveau 45 minutes d'embouteillage et retour à la case départ. (toujours mal aux pieds et toujours boudinée..... discrètement je défais un bouton du pantalon).

    12 heures pause déjeuner, je fouille dans le bric à brac de man sac à main pour dénicher mon ultime ticket restaurant. Me voilà en file indienne coincée entre mister big food du troisième (il me nargue avec son gros derrière!!!) et nez rouge (il sent la vinasse à plein nez!!) du même étage que moi. Je piétine en attendant mon tour(j'ai les pieds en compote)le bouhaha de la ruche se confond avec le cliquetis des fourchettes. Une heure d'attente!! pour engloutir en 20 minutes l'équivalent de 1500 kcalories!!! ...... Et là ! j'ai mal au ventre, suis toute ballonnée et franchement entre la restouille et le marathon de ce matin me ferais bien une petite sieste, histoire de digérer le tout, à moins que je ne vomisse avant? sans compter mes petits petons....

   13h59, arghhh!!! mon ordi beug!! impossible d'ouvrir mes mails et le rendez-vous avec le big boss est à 16h!!! J'ai défait deux boutons de mon pantalon et toutes les trois minutes des renvois goût sauce cassoulet m'obligent à avaler le contenu de la mini bouteille de contrex...... si ça continue je vais finir enflée autant que la grenouille!!!!!

   15h, le super des supers techniciens s'acharne misérablement à reconnecter les fichiers indisssspensables à la ssssuper réunion dans moins ......d'une heure. J'ai toujours le bide enflé, la digestion est vraiment lente quand je pense qu'il lui faut au moins 2 heures ce que l'on met 20 minutes à engloutir..... Faut pas chercher à comprendre!!!

     15h30, pause café pendant que le" tech" termine, mais le café ne passe pas, mon embarras gastrique est descendu jusqu'aux intestins!!! une horreur, je cours jusqu'aux toilettes(même pas le temps de mettre en forme les mails pour la réunion!!).Je me regarde dans le miroir: suis livide, limite cireuse, j'ai l'impression que l'essorage n'est pas terminé dans les tréfonds de mes entrailles!!!

    15h57, ma collègue passe la tête par l'entrebaillement, et qu'est-ce qu'elle me demande??ça va?tu t'en sors??dépêches toi on va être en retard.....le big boss nous attend!!! Ben voyons, j'ai l'impression d'avoir lâché un plombier dans mes intestins. A moins que je n'ai pris trop de calgon à la cafet???

   16h19, je débarque en retard mon dossier enfin imprimé sous le bras, pendant que je serre les fesses, je ferme la bouche.J'ai mis le pilote automatique en espérant ne pas me faire remarquer.Loupé!!!!tout le monde remarque ma mine catastrophique et mon manque d'entrain pour trois mots alignés.

   17h clap de fin, la réunion finie, j'ai l'impression d'être passée sous un rouleau compresseur, les jambes en coton, le ventre en bois.Sympa la journée de boulot, manque plus que j'attrape mon train et hop cocooning .Promis ce soir, je ne mange rien!!!

   19h27, j'attends sur le quai de la gare mon maudit train qui a 1h 20 de retard!!!!! Qui a dit que travailler c'est la santé et qu'après l'heure ce n'est plus l'heure!???

   Bon .... je vous laisse, il faut vraiment que je me repose, demain une nouvelle journée de travail m'attend.....



Report this text