A la fleur de mes nuits

bellamy

Des larmes de souvenirs dans ce lointain silence
D'un sourire perdu dans les méandres du passé
Egaré par delà le triste océan de notre espérance
A vouloir conjuguer au présent le verbe aimer 

L'amour n'a de sens que pour ceux l'ayant vécu
Qui maintenant dans l'agonie se sentent perdus
Déchirés par des battements de cœur ayant son regard
Anéantis par des promesses inhumant leurs espoirs 

Ainsi va le temps des cendres et des regrets
Dernière croisade d'une vie à bout de souffle
Important avec elle notre sourire et son reflet 

Au-delà de notre mémoire devenue souffrance
Quand nous repenserons à ces visages sans avenir
A regretter ces larmes bâties sur de sombres romances

Bellamy.


Report this text