Abandon

marivaudelle

si seulement cet état divin me submergait
Effleure moi, 
Effleure le contour de mes joues, douces tes mains devinent mes courbes. 
Au creux de mes lèvres humides, glisse un doigt timide.

Enserre moi, 
Enserre mon corps troublé de tes bras, empoigne le fermement mais ne le brise pas. 
Contre ma gorge fébrile, ton étreinte s'adoucit.

Frôle moi, 
Frôle le creux de mes reins, glisse sur mes hanches, suis leur chemin. 
Le long de ton torse viril, naissent les gestes voluptueux, habiles.

Caresse moi, 
Caresse le galbe de ma poitrine angélique, gonflée par tes attouchements impudiques. 
Sur ton corps sensuel, mes mains s'animent, t‘ensorcellent.

Embrasse-moi, 
Embrasse ma nuque qui s‘offre à toi. Ne t'arrête pas, écoute le murmure de ma voix. 
Une douce morsure, mon épaule écorchée est à présent impure.

Découvre moi, 
Découvre l'intérieur de mes cuisses. Insiste, sens l'invitation du brûlant orifice. 
Sur tes lèvres un baiser, je goûte ta bouche enfiévrée.

Savoure moi, 
Savoure la pointe de mes seins, sois délicat. Acharne toi sans être maladroit. 
Une éraflure dans le dos, de mes ongles je griffe ta peau.

Touche moi, 
Touche mon sexe lestement. Que mon clitoris glisse sous tes doigts caressants.
Une étreinte convulsive, passionnée, je te retiens contre mon corps crispé.

Pénètre moi, 
Pénètre la chaleur vaginale progressivement, de quelques doigts seulement. 
Les spasmes s'emparent de mon bassin, je cambre mes reins.

Excite moi, 
Excite ma chair par le flux et reflux de tes mouvements. N'hésite pas, sois violent.
Plus qu'humide, la vulve est maintenant submergée par mon liquide.

Envahis moi, 
Envahis mes sens de brûlantes sensations, éclosion de l‘excitation.
Enivrée de plaisir, je sens chacun de mes membres tressaillir.

Provoque moi, 
Provoque l'ultime exaltation, cette jouissance exquise fruit de ton initiation. 
Au bord de l'orgasme, je décide pourtant de quitter la volupté,
Pour mieux te montrer comme je saurais t'exciter.

Abandonne toi, 
Abandonne ton sexe aux caresses de mes mains expertes. 
Je glisse le long de ton torse m'échouant contre ton bassin encore inerte.

Appelle moi, 
Appelle ma bouche qu'elle enserre ton sexe tendrement. 
Le membre engourdi déjà humide, m'incite à la gourmandise inconvenante.

Soumets toi, 
Soumets ton esprit à la volupté sans chercher à te contrôler. 
Avide je vais et viens le long de ton pénis, la main frôlant l'intérieur de tes cuisses. 

Offre toi, 
Offre ta liqueur douce amère, qu‘elle jaillisse et coule le long de mes lèvres. 
Onction lubrique, abreuve moi de ton liquide.
 
Soumets toi à mes envies de femme libérée,
Offre-moi ta jouissance pendant que mon doigt te possède
Savoure ce que je n'avais encore jamais goûté.

Signaler ce texte