ABCD’air

Arnaud

Amour et rupture

Si t'as plus de pétales ou d'épines, je sais pA;

En tout cas ton odeur si unique est bien lA;

À force de la sentir j'finis par tituB;

J'mets quiconque au défit de n'pas y succomB;

J't'ai cueilli sans savoir qu'j'allais ramaC;

Sinon tu t'doutes bien que cette route j'l'aurais traC;

C'est fou simultanément complètement viD;

Tout en étant par toutes ces pensées posséD;

Le fait est que maint'nant c'est plus “nous” mais bien “jE”;

On s'était pourtant promis d'banir tous ces “rE”;

Malgré que notre poème n'ait été que trop brF;

J'crois qu'il a laissé quand même pas mal de reliF;



La preuve en est qu'on se voit comme des étranG;

Et ça même si on n'l'a jamais envisaG;

Comme si on était en pleine partie de cache-cH;

Suis-je le seul à trouver cette issue un peu trH;

En même temps c'est utopique de dev'nir amI;

Étant donné que j'dois partir refaire ma vI;

Alors j'prépare mes valises pour les îles FidJ;

Oui, j'veux arrêter cette putain d'hémorraJ;

Et au pire j'irai m'isoler en alasK;

Là-bas j'me vois botter l'cul de tous ces traK;

Ou alors j'irai repeindre les murs des motL;

De c'coloris qui tuera ton côté charnL;

Dans tous les cas j'dessin'rai un beau stratagM;

Pour contrer toutes les raisons pour lesquelles je t'M;



En fait, je deviendrai enfin le capitN;

Je sais que tu m'prends sûr'ment pour un schizophrN;

D'ailleurs une fois d'plus j'm'amuse à écrire ces mO;

Souvent, j'délire avec des dialogues en solO;

C'est pas moi c'est le jeu qui est vraiment piP;

Toujours cette dame de pique qu'j'arrive pas à choP;

Et j'te parle de son âme pas uniquement d'son Q;

Mais t'inquiète, il m'en faut plus pour tomber vainQ;

Attends, j'fais une pause dans mon monde imaginR;

J'suis bientôt en train d'apprivoiser les éclR;

Clair, je m'en fout que tu sois déesse ou diablS;

Tout c'que je cherche c'est l'moyen d'oublier tes feS;



Crois-moi dans ma tête c'est loin d'être inhabiT;

J'dirais même qu'on y trouve toute forme d'humaniT;

Alors oui y'en a pas mal que tu as battU;

Mais il y a les plus tenaces, les plus saugrenU;

Tu sais, celles que tu n'peux jamais désactiV;

En fait, celles qui te permettent sans cesse de rêV;

J't'M pas à l'envers mais peut-être en W;

Merde, mes sentiments une fois d'plus en W;

Deux heures et d'mie devant c'papier le regard fX;

Faut qu'j'arrête pour éviter le récit prolX;

C'est l'plus grand risque quand on est ni français ni grec (Y);

Et encore, même Molière a volé le i grec (Y);

J'me sens un peu comme un général sans sous-aide (Z);

Mais j'te livre des alexandrins de A à Z.



  • C'est pas mal, il m'en coûte de l'écrire car je n'aime pas le Slam...

    · Ago over 1 year ·
    Kf

    teacheart

    • Bonjour teacheart, merci pour votre commentaire. Je l’apprécie d’autant plus si vous n’êtes pas friand du slam.

      · Ago over 1 year ·
      E46d94a2 4e75 46ce a129 b5398360f79c

      Arnaud

Report this text