Accident

valjean

Hier, j'ai suivi un écureuil. Il m'a emmené très loin dans la forêt de pins. En arrivant dans une clairière, j'ai découvert un petit garçon en larmes, vêtu d'un T-shirt tâché de sang.  Je lui ai demandé qu'est ce qui lui était rêvé. Il m'a répondu de m'occuper de mes affaires. "Quand un enfant de ton âge est tout seul dans les bois, ce sont mes affaires".
"D'accord, mais si je vous raconte ce qui m'est arrivé, vous ne me croirez pas".
"Essaie toujours, je suis un vieil homme et j'ai vécu tellement de choses que je suis prêt à tout entendre".
Tout en lui parlant, je fus surpris de constater que cet enfant était velu, avec un crane un peu particulier, comme les représentations que l'on se fait de l'homme de Néandertal, que nous avions vu la veille à Brassempouy.
L'enfant reprit : "Je viens de loin, de très loin. J'étais en train de chasser le renne avec mon père. Nous en avions justement tué un avec une sagaie. Je m'apprêtais à retirer la pointe du flanc de l'animal, quand celui ci, qui n'était pas tout à fait mort s'est redressé. Je me suis accroché à lui pour ne pas perdre la sagaie. Il a sauté dans le vide, et moi avec. Je me suis retrouvé, là.
"Tu mens !. Et ce T-shirt et ce short, ce sont..".
"Ils sont à votre fils".
"A mon..."
"Oui, il est mort, avec votre femme et votre enfant, quand vous avez raté votre virage".
"Mais, tu..."
"Taisez vous, si vous voulez vivre".
L'enfant à disparu. Je me suis réveillé dans ma voiture, en équilibre, sur un éperon, alors qu'un écureuil me léchait le sang qui coulait de mon front". J'étais le seul survivant.
J'ai appris que l'on avait retrouvé mon fils, non loin des corps de ces soeurs, en sous vêtements,  ce que l'on ne s'expliquait pas, pas plus que l'on ne pouvait comprendre, pourquoi j'étais sorti vivant de cet accident. Serait ce cet enfant ?






Report this text