Alcool, sourire et givre

eben

Je garde ça en mémoire : un baiser qui ne veut pas s’arrêter, qui ne veut pas s’arrêter,

qui ne veut pas s’arrêter…

Alcool, sourire et givre.

Et ce baiser, qui ne veut pas s’arrêter,

Qui ne veut pas s’arrêter,

Qui ne veut pas s’arrêter…

Un souvenir à épingler,

Sur le fil

de mes cils

Report this text