Aliens, le combat maternel

leo-de-nantes

critique cinématographique

Le film de J.Cameron, dans son esthétique gigerien a deux
aspects flagrants dans son optique philosophique cinéma-
tographique. Le premier est la critique du capitalisme,
l'arrivisme, l'appat du gain et l'égoisme sans scrupules.
Ripley le dit elle-même dans une scène : "ces créatures
ne s'entretuent pas entre elles pour ce faire le plus
gros paquet de fric" en parlant du comportement de Burke.
La société Weyland est du même acabit et se confirmera
dans la suite des Alien. Argent contre vie humaine dénaturée, désacralisée, instrumentalisée. L'autre thème est la maternité. Dans le premier volet, "Alien", l'ordinateur du vaisseau de l'équipage est le nostromo et se nomme "maman". Les lits d'hibernation sont un parallèle aux oeufs alien. Pour "Aliens", Ripley, après 57 ans d'errance et d'hibernation, recoit la mauvaise nouvelle que sa fille est morte avant elle, du à son long voyage et sans avoir eu de nouvelle d'elle. Perte maternelle
pour Ripley qui "remplacera" cette peine par la protection
de Newt, seule survivante de la colonie LV-426. Dans l'autre
sens, la reine alien subit la même chose que Ripley. Quand
cette dernière s'introduit dans l'antre de la reine, semée
d'oeufs non éclos, ou avant de partir l'héroine brûle le
champ ovoïde et blesse la queue matricielle de la reine.
Double frustration et peine par la perte des oeufs mais
aussi de la maternité. En fait, deux mères se battent entre
elles afin de faire vivre ou survivre leur progéniture respec-
tive. Newt, au final du film, dit franchement maman à Ripley
avant de l'enlacer. Critique capitaliste, combat maternelle
ou le féminin est mis en avant même dans l'enfance. Une his-
toire noire et épique avec des idéaux humains comme base de
valeurs. Un trait commun surgit aussi dans ce film : la
prédominance féminine : Newt, jeune enfant "tenant" tête
aux aliens pendant sa "captivité" dans la colonie ravagée
par les xénomorphes. Ripley face à la reine et la reine
elle-même. In fine, un combat de femme, avec ou sans gre-
nades M-40.



Report this text