AM

aisling

AM, quand ton son nous prend par la main.
Coupure dans la chair et le temps, douloureux moment de répit.

AM, AM, laisse moi murmurer tes lettres encore une fois.
Vibre tes basses surpuissantes,
mon corps,
sensation inconnue, je veux
faire jaillir du néant le groove de mes accords.

AM, AM, je dois te sentir à nouveau contre ma peau.
Chair qui ondule sous le rythme de ce flow envoûtant,
bercée par les milles griffures de ces
singes rouges et blancs.

AM, AM, car j'aime au loin t'entendre susurrer mon nom.
Alimente le signal périodique de mon cœur
chante, oh chante le solo de la fin des noirceurs.
Je suis seule, les singes aux griffes d'argent
sont entièrement rouges à présent.

AM, AM, à la fin tu n'étais que douleur.
Je balance le CD rayé au loin.
Un jour,
une heure à nouveau,
j'aurais besoin de ton soutient.

Et que que tes notes me laissent oublier
le misérable intérieur de mon cœur ?

En cours
Report this text