Ana Lolita

Caïn Bates

Lolita s'est endormie
Laudanum dans un verre la nuit
L'eau du lac, ténèbre ami
Au revoir baby baby
Lolita aime les bandits
Dans l'au-delà en catimini
Paupières closes fixent l'infini
Linceul cache ses ongles vernis

On était parti toi et moi
En plein été dans ma villa
Ton regard bleu jusque là ça va
La meuf rigole, "Allez vas-y lol Nana
Est-ce que tu veux bien être ma Lolita 
Sous les branches blanches des acacias ?"
J'avais un gun dans mon coeur qui était si froid
Et toute ma vie tu sais j'avais attendu ça


Lèvres glossy
Rêves d'incendie
Joues de velours roses où roulent des diamants maudits
Glaive contre habits
Robe rouge irisée girly
Baby Doll allongée sur un canapé gris souris
Lèvres glossy
Messe assouvie
Coupe d'une liqueur pourpre bue jusqu'à la lie
Blesse et oublie
Elle chasse ce doux hallali
Schlass en argent pur dans la bouche de mon Ophélie

Seul le vent peut caresser son visage
Ou tu disparais dans les herbes sauvages
Mes grands yeux tremblent juste avant l'orage
La rage s'étrangle, les nuages violets enragent
Du sang gicle, si beau paysage
Mes rêves perdus sous un épais feuillage
Maman hurlera à tout le village :
« Le fiancé de Lolita est inerte comme une image »

Lèvres glossy
Rêves d'incendie
Joues de velours roses où roulent des diamants maudits
Coupe d'une liqueur pourpre bue jusqu'à la lie
Robe rouge irisée girly
Baby Doll allongée sur un canapé gris souris

Report this text