Armaguédon

saurimonde

Je marche comme un mort vivant

Sous les illuminations irisées

De la ville de Lille,

Dans mon rêve, chevalier d'un ancien temps,

Je porte les parures fleurdelisées.


Comte de Flandres, prince ou berserk,

De Douai jusqu'à Dunkerque,

Tout le royaume m'appartient.

Je me souviens comme elle m'aimait encore hier,

Il y a les larmes du Christ dans mon verre de bière.


La gloire rendue à Odin ou à Celui sur la Croix,

Les estaminets ressemblent à des paradis

Où les cheveux blonds se mêlent aux houblons,

Où n'importe qui peut devenir roi.

Où s'aiment les uns les autres comme Il nous a dit.


Ragnarok ou Armaguédon,

Le Diable ou ses démons,

C'est dans le Nord

Où meurt mon cœur,

Où tout espoir a le goût de la mort.

Report this text