Arrête et viens là

mooona

J’avance dans les sombres allées de la déviance. Je te défie, tu te défiles. Elles filent au loin les images de toi et moi. Je m’avance dans tes pensées, tu es sérieux, tu ne veux pas craquer. Je t’observe sous les moindres recoins, en ne bougeant pas d’un centimètre. Tu sais que je t’ausculte mais tu restes calme, concentré. Bientôt tu ne pourras plus, bientôt tu seras nu sous mon regard trop prononcé, trop pesant, trop appuyé sur ton petit corps tout entier de petit garçon perdu qui veut faire le fort. Mais je sais moi, je sais qui tu es et tout ce que tu voudras me cacher, tu n’y parviendras pas. Alors arrête maintenant et viens. On n’est jamais fort tout seul, tu le sais bien. Je suis là, raconte-moi ou ne parle pas mais dis-moi au moins que ça ne va pas. J’avance en toi et tu te livres à moi, sans méfiances et moi sans défiances…

Report this text