Aurore.....Aurevoir....

zadig-de-st-mary

                                          L aurore est la......

                                 mettant un terme a mon insomnie

                                  je m ouvre une derniere fois....

                                     un ...deux... trois.. pas..

                                    je suis au bord du precipice

                      C'est  un saut de l ange... et je plonge en moi.....

                            C est Une chute qui parait sans fins

                                        pour aller cueillir  

                la fleur ecarlate ou palpite dans son eclatante  rougeur,

                               ce qui ressemble a mon coeur....

                                 je l emmenerai fleurir une tombe...

                                 la main tendue  vers la douce terre....

                          je saisie encore un peu du bout des doigts...

                         les etincelles de l eclatant  feu qui agonise...

                                       il ne me reste rien, ...

                   .je n ai pas sut retenir dans l ombre les braises de l eclat du soleil.....

                                            je ne sers plus....

                 cette ombre que je trouvais eclatante  s est definitivement assombrie, 

                         le scintillement du ciel de ses yeux bleux, s est eteint

                                            attenuant  a jamais  

                                        la beaute de son regard

                    il s est crut oblige de suicider  ce qu il y avait de sublime en lui

                                            il voulait renaitre 

                                sous la forme d une creature epanouie....

                             qu il pensait enfin devenue  libre  et complete

                        son ame, sa beaute et son esprit se sont ternis...

                                                          depuis 

                        dans ce qui reste d ombre blottie  dans ma memoire....

                                   tout contre  ce .qui ressemble a un tombe...

                                                      je me refugie

                                                            et

                                                      Agenouillee ...

                                       face a cette stele de marbre obscur et froide,

                                                       Agnouillee...

                              devant le souvenir de celui qui fut tant  pour moi...

                                     je leve les yeux humides vers les nuees infinies .....

                                                           et je sourie

                                                                 Puis  

      Je detourne le regard  pour fixer cet Etre presque invisible qui apres des efforts

                                          sort de la terre..... s extrait de la mort

               Dans une ultime caresse...je touche avec douceur ce sol  pour moi sacre

                                                          ou

                                                       reposent,

                                  abandonnes par cette creature achevee  

                                   les restes de celui que j ai cru  aime,..

.                          

               En  regardant ce nouvel Etre ne de l accomplissement d une destinee,

                        on croirait, mais ce n est plus lui. cet Homme tant aime....

                                                      c est juste

                      un autre qui lui ressemble tellement que je pourrai etre troublee

                                              juste un nouvel  Etre ressuscite ,

                         une Creature Humaine devenue pareil aux autres creatures humaines .....

                                                                 qui,

                                      d un pas apres l autre  s eloigne de moi

                                                 sans un regard, le coeur froid

                                      Pour mieux  de se fondre  de cette societe

                                                           a laquelle

                                             il semble tant presse d appartenir.....

                                                             Helas,

                                            Devenu  pareil a tous ces  hommes

                                                         auxquels

                                                il revait de ressembler,

                   En laissant dans la terre humide, tout  ce qui faisait son unicite....                                 il s est demuni de ce qui, malgre ses malheurs passes,  

                                      faisait sa purete et toute sa beaute....

                                     Cet Etre originel fragile et si fort pourtant   

                                          Cet Etre  qui a  sublime

                                         la genese de notre histoire,

                                        s est detache de son ame

                                                          Et

                    j. ai vu, attristee,  son ame  voguer vers un  naufrage  

                                         dans les flots des oceans infinis  

                       de cette societe sur lesquels  il voulait tant naviguer....

                       fuyant  a jamais le refuge de mes continents sauvages

                                     Cependant je sais qu ICI...

             dans le reconfort obscur des profondeurs de cette terre de mes reves

                                             ICI, git, ....

.             dans le linceuil noire tisse avec le fil  de mes regrets..  

                                 ICI, est a jamais assoupi, ...

                                dans la douce paix des souvenirs, ....

                             Cet Etre  que sublimait  sa difference....

                                        Mais qui la suicider                                

                                  pour se liberer de lui meme

                                                Afin  

                       d' appartenir  a ce monde  fait d allegeances...

                                         Moi.....

                                bercee par le requiem

                                       de ma peine

               Mais portee par la symphonie de mes souvenirs..

        je baisse le regard et laisse couler l eau de mes yeux..

                               je me sents apaisee

                                    car  celui qu il a ete

      je le porte  au plus profond,... dans le secret de mes pensees.....

                 effacant la vision de celui qui l a remplace.....

                                                                                                                   le 4 juillet 2011

  • Il n'y a qu'un mot qui me vient aux lèvres, magnifique !
    On sens toute l'implication de l'âme dans les mots que tu nous offre, et du coeur aussi, le tien, sensible et beau. Coup de coeur.

    · Ago almost 10 years ·
     14i3722 orig

    leo

  • oui....Eve....et accepter d inhumer de beaux souvenirs au risque de voir ressusciter....quelque chose qui donne envie de fuir....mille doux baisers...(desolee, le texte est mal fini...)

    · Ago almost 10 years ·
    74732 277470149016751 100002613044557 558298 1548865977 n orig

    zadig-de-st-mary

Report this text